Né à Aimargues (Gard) le 29 septembre 1896-mort à Arles (Bouches-du-Rhône) le 8 octobre 1968. Ouvrier agricole et militant anarchiste d’Aimargues.

Alfred Deschamps, marié à Raymonde Rogati dont il eut un enfant, avait été condamné « pour vol et violences » et rayé des listes électorales. Réhabilité en 1925, il était membre du groupe anarchiste d’Aimargues (Gard) comprenant une quarantaine de membres dont Charles Lamazière*, Laurent Lasgoutte, Joseph Chatellier*, Paul et Jean Jourdan*, Urban Ravel, René et Robert Dumas et Marceau Perrier*, tous ouvriers agricoles.
Le 24 novembre 1926 il faisait partie du groupe d’une soixantaine de personnes qui, avec Louis Vaillaux de l’Union anarchiste du Languedoc, accueillit en gare d’Aimargues, en fanfare et en chantant l’Internationale, le compagnon David Razier dit Grasille qui venait d’être libéré de prison après avoir purgé une peine de 10 jours pour « violence à gendarme » lors d’une manifestation à Montpellier le 14 novembre précédent.
Au moment de la guerre il fut mobilisé comme soldat de 2ème classe au 15e SIM puis réformé temporaire le 2 septembre 1939. Il fut, pendant l’Occupation, l’un des huit anarchistes d’Aimargues - Marcellin Mari, les frères Elie, Joseph et Jean Deschamps*, Joseph Chatellier, Paul Perrier, Georges Louche - à être arrêtés et internés à Chibron (Var). Du camp de Chibron, il fut transféré le 16 février 1941 à Saint Sulpice la Pointe (Tarn) et en fut libéré le 23 avril 1942.

SOURCES : AD Gard 1M756 (rapport du 1er décembre 1926), 1M670, 1W173 — AD Tarn 493W32 et 493W33.

Rolf Dupuy, Daniel Vidal

Version imprimable de cet article Version imprimable