BRUPBACHER Paulette [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Née Raygrodski en 1880 à Pelta (Russie, auj. Biélorussie), morte en 1967 près de Zurich.

Fille d’Aron Hirsch Raygrodski, elle épousa en premier mariage Abraham Goutzait (ou Gutzeit). Après avoir étudié les lettres à Berne, elle s’inscrivit en médecine à Genève puis s’installa à Zurich en 1923. Elle épousa le médecin Fritz Brupbacher et s’engagea dans la lutte pour la contraception et l’avortement.

Elle traduisit du russe en français la Confession de Bakounine, publiée (Paris, Rieder 1932) avec une préface de Fritz Brupbacher.

En septembre 1948, elle publia un article dans La Révolution prolétarienne, "La littérature russe d’aujourd’hui", dénonçant la servilité des écrivains russes envers le régime stalinien.

En 1952, elle alla passer quelques années dans un kibboutz, puis rentra en région zurichoise où elle mourut en 1967.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154549, notice BRUPBACHER Paulette [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 11 avril 2014, dernière modification le 11 avril 2014.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Dictionnaire historique de la Suisse — Chantier biographique des anarchistes en Suisse.

Version imprimable Signaler un complément