PRÉVOTEL Andrée [née Joséphine, Paule, Pierrette COUEILLE] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Pascal Bedos

Née le 19 avril 1912 à Bezolles (Gers), morte le 15 mars 1995 à Sainte-Croix-du-Mont (Gironde) ; employée des postes ; militante anarchiste.

Employée des postes, Joséphine Coueille rencontra André Prévotel* en 1925. En 1935, elle fut aussi arrêtée dans l’affaire des « stérilisées de Bordeaux » (voir Bartosek), incarcérée pendant douze jours et bénéficia d’un non-lieu. Militante anarchiste, elle avait adhéré à la CGT syndicaliste-révolutionnaire. En 1939, elle fut de nouveau arrêtée, à Tours (Indre), et fit cinquante jours de prison pour « propos défaitistes et incitation de militaires à la désobéissance ». Elle fut libérée grâce à la Ligue des droits de l’homme.

En 1945-1946, à Langon (Gironde), elle anima avec son compagnon une section SIA, puis ils militèrent à la Fédération anarchiste et à la Libre Pensée. Elle participa à la scission de la CGT en 1946-1948 et fut secrétaire de l’union locale Force ouvrière de Langon pendant plusieurs mois. A la fin des années 1950, elle adhéra à l’Union anarchiste et fut reçue à la loge « Ordre et Progrès » de Bordeaux (Droit humain).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154502, notice PRÉVOTEL Andrée [née Joséphine, Paule, Pierrette COUEILLE] [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Pascal Bedos, version mise en ligne le 27 mars 2014, dernière modification le 24 janvier 2019.

Par Jean Maitron, notice complétée par Pascal Bedos

SOURCES : Léo Campion, Les Anarchistes dans la Franc-maçonnerie, op. cit. — Bulletin du CIRA (Marseille), n° 23/25, 1985. — Cahiers des amis d’Aristide Lapeyre, avril 1987. — Notes de l’intéressée et de Marc Prevotel.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément