ODEKERKEN Louis [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Militant anarchiste et anarcho-syndicaliste de Verviers (Belgique).

Louis Odekerken (parfois orthographié Oderkerken), qui demeurait 321 rue de Stembert à Verviers, fut avec Jean Remacle* l’un des administrateurs-rédacteurs du journal L’Action directe (Liège-Verviers, janvier 1932-août 1933) sous-titré « organe mensuel de propagande du syndicalisme fédéraliste », puis organe des Cercles syndicalistes fédéralistes de Belgique.

A la fin de l’année 1936 il était le secrétaire de l’Union des Comités antifascistes libertaires pour la défense et la libération du prolétariat espagnol, regroupant les divers comités d’aide et opérant en liaison étroite avec l’Union fédérative des Comités anarcho-syndicalistes de France.

Le 3 février 1937 il fut arrêté près de Toufflers, à la frontière franco-belge, avec deux jeunes militants allemands qui voulaient gagner l’Espagne. Tandis que les deux Allemands étaient remis aux autorités nazies, L. Odekerken restait emprisonné une dizaine de jours au secret à la prison de Tournai avant d’être relâché. Le 9 avril il bénéficia d’un acquittement par le tribunal correctionnel de Tournai. Après que le parquet ait fait appel, il fut condamné fin mai 1937 à 3 mois de prison par la 9e chambre de Bruxelles.

Il était toutefois présent les 5 et 6 juin 1937, comme responsable du groupe de Verviers, à la conférence libertaire qui se tint à Bruxelles.

Il y a sans doute identité avec Odekerken qui fit en 1937-1938 le responsable du Bulletin information documentation confrontation (Bruxelles), bulletin intérieur des groupes anarchistes belges.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154490, notice ODEKERKEN Louis [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 24 avril 2014, dernière modification le 21 août 2018.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : R. Bianco « Un siècle de presse anarchiste… », op. cit. — L’Espagne antifasciste, n° 26, 5.décembre 1936 — Libertaire, 3 juin 1937 — Didier KAROLINSKI, "Le mouvement anarchiste...", op. cit. — Note de Marianne Enckell.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément