GUILLOT Eugène [dit Jacques Sallès]

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

Né à Paris le 5 novembre 1905, mort en 1978. Ouvrier cimentier. Militant anarchiste et anarcho-syndicaliste, objecteur de conscience.

Militant anarcho-syndicaliste et membre des jeunesses anarchistes, Eugène Guillot, qui devait rejoindre le 146e régiment d’infanterie basé à Saint Avold (Moselle), écrivit le 2 novembre 1929 au président de la République pour revendiquer sa condition d’insoumis au service militaire. Il fut condamné le 10 janvier 1930 à un an de prison par le tribunal militaire de Paris. "Sans domicile connu depuis son insoumission", il fut placé sous mandat du tribunal militaire de Paris le 16 février 1931 et condamné à une nouvelle peine d’un an de prison le 1er mai 1934 pour "défaut pour insoumission".

Passé en Espagne dès le début de la guerre en 1936, il rencontra à Barcelone Berthe Fabert dont le compagnon, Francisco Ascaso, venait d’être tué dans les combats de juillet 1936. Ils décidèrent alors de vivre ensemble. Pendant toute la durée de la guerre civile, Eugène Guillot s’occupa de la répartition des envois faits aux volontaires sur les fronts d’Aragon et du Levant.

A son retour en France, lors de la retirada de février 1939, il vécut sous le nom de Jacques Sallès, identité qu’il conserva jusqu’au jour où il ne fut plus mobilisable et où il reprit alors sa véritable identité. A sa retraite il s’établit à Esbly (Seine-et-Marne). Trésorier du groupe des Amis de Sébastien Faure, il fut nommé le 21 décembre 1968 trésorier de La Ruche culturelle et libertaire, fondée par May Picqueray en 1958 et qui réunissait les amis de Sébastien Faure, des écrivains, artistes et conférenciers libertaires. En 1974 il était le trésorier de la société des amis de Louis Lecoin, constituée le 20 novembre 1971 par M. Picqueray.

Eugène Guillot est mort en 1978.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154445, notice GUILLOT Eugène [dit Jacques Sallès] par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 22 avril 2014, dernière modification le 29 décembre 2018.

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

SOURCES : Voix Libertaire, 21 décembre 1929 — Combat Syndicaliste, 17 mai 1979 — Cenit, 13 décembre 1983 — Comptes rendus de la Ruche culturelle — Le Réfractaire, novembre 1978 – Notes de N. Faucier — APpo BA 1899.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément