APPERT François [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Guillaume Davranche

Né le 15 octobre 1886 à Paris IIIe ; ciseleur en bronze puis mécanicien ; anarchiste.

En 1911, François Appert appartenait à la Fédération révolutionnaire communiste (FRC) à Vincennes, où il vivait avec sa mère et sa sœur, blanchisseuses. En septembre, il fut inscrit au carnet B.

Le 8 octobre 1911, il s’installa au 14, rue des Couronnes, à Paris XXe. Il resta néanmoins secrétaire du groupe anarchiste de Montreuil qui, en décembre 1913, était adhérent à l’union régionale parisienne de la Fédération communiste anarchiste révolutionnaire (FCAR).

Appert fut candidat abstentionniste aux élections législatives de 1914 dans la 2e circonscription du Ve arrondissement de Paris, sous les auspices de la FCAR.

Mobilisé dès la déclaration de guerre, il fut fait prisonnier peu après, puis rapatrié d’Allemagne comme grand blessé en juin 1916.

En 1922, il fut rayé du carnet B. Marié, sans enfant, il ne fréquentait plus les milieux anarchistes mais militait à la section de Paris XXe de la Ligue des droits de l’homme qui défendait les emprisonnés Émile Cottin*, Jeanne Morand et Gaston Rolland*. Il fut rayé de la liste des anarchistes surveillés le 2 septembre 1924.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154392, notice APPERT François [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 1er mai 2014, dernière modification le 21 mai 2014.

Par Jean Maitron, notice complétée par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053 — Arch. PPo. BA/1694, rapport du 22 mai 1922.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément