FAUCHOIS Raymond [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Mort le 17 novembre 1973. Cheminot anarcho-syndicaliste, secrétaire de la CNTF et de l’AIT.

Raymond Fauchois, qui habitait 13 avenue Auguste Perret à Sarcelles, était en 1949 le responsable de la Fédération des Travailleurs du Rail (FTR) de Paris-Nord. Il allait exercer de nombreuses responsabilités au sein de la CNTF dont il fut être le secrétaire de 1950 à 1965. Il fut également nommé secrétaire de l’AIT, poste qu’il exerça jusqu’en 1958 où, au Xe congrès tenu à Toulouse, il fut remplacé par le militant espagnol Germinal Esgleas. A partir d’août 1954 (n°4) il remplaça Renée Lamberet* comme administrateur du Bulletin de l’AIT (Paris au moins 50 numéros entre septembre 1953 et 1956), poste qu’il occupera jusqu’en 1956. Il collaborait également au bulletin SIA (Toulouse, au moins 9 numéros de janvier 1955 à 1959), organe de la Solidarité Internationale Antifasciste. En 1959 il était le gérant de Nervio, organe de la régionale d’Andalousie et Estrémadure de la CNT en exil.

Entre septembre 1961 et janvier 1964, il partagea avec sa compagne Tersida Vergnolles la rédaction et l’administration du Combat Syndicaliste.

Raymond Fauchois, qui avait participé à la plupart des congrès de la CNTF dont il fut également le délégué aux congrès de l’AIT, abandonna toutes ses responsabilités en 1964 pour raisons de santé. Il est décédé à Sarcelles le 17 novembre 1973.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154301, notice FAUCHOIS Raymond [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 12 avril 2014, dernière modification le 11 décembre 2018.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Le Combat Syndicaliste, 26 septembre 1974 — R. Bianco, « Un siècle de presse… », op. cit.

Version imprimable Signaler un complément