MAIRET Alexandre [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 23 avril 1880 à La Tour-de-Peilz (canton de Vaud, Suisse), mort le 9 février 1947 à Genève. Peintre, graveur, illustrateur de périodiques anarchistes et communistes.

Après l’école des beaux-arts (dessin et peinture) et l’école des arts industriels (gravure sur bois) à Genève, Alexandre Mairet travailla dans un atelier de gravure avant de se consacrer à la peinture. Il participa à des expositions en Suisse romande et voyagea en Allemagne, en Italie, en Grèce et en Egypte (1905-1910). Il était membre de la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses, un des fondateurs de l’Association syndicale des peintres, sculpteurs, dessinateurs et artisans d’art (Genève 1922) et fut professeur d’histoire de l’art à l’école des beaux-arts et à l’université ouvrière de Genève.

C’est après 1918 qu’il collabora avec les milieux anarchistes genevois autour de Louis Bertoni*, mettant ses talents de graveur sur bois au service de journaux politiques. Il offrit 49 gravures au Réveil anarchiste (1918-1930), dont il redessina l’entête en 1930, d’autres aux Tablettes de Claude Le Maguet*, à La Nouvelle Internationale, à L’Avant-Garde (revue communiste, 1921-1922).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154186, notice MAIRET Alexandre [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 19 avril 2014, dernière modification le 19 avril 2014.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Alexandre Mairet, gravures politiques (prés. Bernard Wyder), Editions Octogone, Saint-Pierre-de-Clages, 1980 — Biblioteca cantonale di Lugano 13.4-19.5.1984, giornale della mostra, Alexandre Mairet (1880-1947) — Bernard Wyder, Alexandre Mairet, les gravures sur bois, Editions d’en bas, Lausanne 1991 — Dictionnaire historique de la Suisse (notice de Pierre Chessex). — Un film lui a été consacré en 1983 par la Télévision suisse romande, Le Drapeau noir d’Alexandre Mairet.

Version imprimable Signaler un complément