HAYARD Albert, Victor [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 13 avril 1884 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; décédé le 5 janvier 1912 à Béziers (Hérault) ; typographe ; anarchiste et syndicaliste.

Albert Hayard comparut devant le tribunal correctionnel de Béziers le 9 août 1902 pour outrage à agents. Il fut condamné à 90 francs d’amende

Exempté de service militaire comme « soutien indispensable de famille » le 31 mai 1905, il fut incorporé d’octobre 1905 à septembre 1906 au 17e régiment d’infanterie – qui deviendra célèbre en 1907 lors de la révolte des vignerons du Languedoc.

Anarchiste et syndicaliste, Albert Hayard fut délégué par le syndicat des menuisiers de Béziers au congrès de Marseille de la CGT (1908).

En 1909, il était secrétaire de la 4e section de la fédération du Livre, et il attaqua le secrétaire général de la CGT, Louis Niel, dans La Voix du peuple du 25 avril 1909,
Il tint, en 1911, la rubrique « Causerie syndicale » dans Le Libertaire. Il y attaqua à plusieurs reprises le « dogme de la neutralité politique » de la CGT consacré au congrès d’Amiens.

Il mourut en janvier 1912 d’une « longue maladie » selon La Guerre sociale. Il habitait alors au 18, rue Nationale, à Béziers, et était marié.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154164, notice HAYARD Albert, Victor [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 17 avril 2014, dernière modification le 17 avril 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : AD de l’Hérault — Congrès CGT de Marseille (1908) — La Voix du peuple, 25 avril et 30 mai 1909 — Le Libertaire, 19 février et 11 mars 1911 — La Guerre sociale du 10 janvier 1912.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément