GORGET Claude [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né à Riorges (Loire) le 22 février 1852, Gorget s’appelait en réalité Corget ; jardinier ; anarchiste.

En mars 1883, la police chercha à arrêter Gorget pour avoir reçu à Roanne un paquet de brochures antimilitaristes intitulées À l’Armée (peut-être publiées à Genève en 1880), expédiées de Paris par Émile Pouget*, mais il prit la fuite. Au terme du procès qui se tint les 21, 22 et 23 juin 1883 à Paris (voir Eugène Mareuil), il fut condamné par contumace à deux ans de prison et 300 francs d’amende.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154157, notice GORGET Claude [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 19 avril 2014, dernière modification le 31 août 2019.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Charles Chincholle, Les Survivants de la Commune, L. Boulanger éditeur, 1885 — Le Petit Parisien, 22, 23 et 24 juin 1883 — L’Intransigeant du 25 juin 1883. – État-civil de Riorges. – Note de Jean-Pierre Bonnet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément