CUISSE François, Louis [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche, Anthony Lorry

Né le 24 août 1857 à Béthune (Pas-de-Calais) ; mineur ; anarchiste.

En 1889 François Cuisse était membre de la Commission de secours aux familles de détenus politiques, et demeurait 26, rue des Petits-Carreaux à Paris 2e.

Il partit ensuite faire la propagande de la grève générale dans les centres miniers du Nord. En 1890, il était secrétaire du groupe La Revanche des mineurs. Assez connu dans le milieu anarchiste, il fut arrêté par la police la veille du 1er mai 1890. Ami de Charles Malato, il lui rendit visite durant son incarcération à Sainte-Pélagie.

En 1892, Cuisse fut soupçonné d’avoir participé à l’attentat anarchiste de la rue des Bons-Enfants.

Vers 1900, il demeurait au 85, rue de Courcelles à Levallois-Perret. Il y aurait été secrétaire d’une bibliothèque d’éducation libertaire, créée en février 1900 et qui siégeait au 59, boulevard Garibaldi.

Quelques années plus tard, il militait au sein du groupe de Levallois de l’Association internationale antimilitariste (AIA). C’est au nom de l’AIA que Cuisse fut délégué en avril 1909 au congrès fondateur de la Fédération révolutionnaire (voir René de Marmande), et fut un des 9 membres de son premier comité fédéral.

À l’aube du 11 juin 1909, son domicile fut perquisitionné dans le cadre de l’enquête sur la vague de sabotage contre les lignes télégraphiques et téléphoniques. Il habitait alors 61, rue Damesme, à Paris 13e.

Il participa, le 2 avril 1912, à la réunion de la FRC au bar Chatel (Paris Xe) qui décida la création des Amis du Libertaire pour sauver l’hebdomadaire en difficulté.

Le 12 avril 1913, la Fédération communiste anarchiste le désigna avec 5 autres militants à la commission chargée de préparer le congrès national qui eut lieu du 15 au 17 août (voir Albert Goldschild).

Fin 1913, sous le nom de Roy, il était secrétaire de l’union régionale parisienne de la Fédération communiste anarchiste révolutionnaire (FCAR). Victor Delagarde* lui succéda en février 1914.

En 1919, François Cuisse était membre du Comité de défense sociale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154128, notice CUISSE François, Louis [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, Anthony Lorry, version mise en ligne le 19 avril 2014, dernière modification le 24 décembre 2014.

Par Guillaume Davranche, Anthony Lorry

SOURCES : Arch. PPo. BA/882, 1513, 1514 et 1702, rapport du 13 avril 1913 — Arch. Nat. F7/13053 — La Révolte, année 1889 — Malato et Gégout, Prison fin-de-siècle, Charpentier & Fasquelle, 1891 — Le Père Peinard du 29 juillet 1898 — Vivien Bouhey, op. cit., annexe 24 — Guillaume Davranche, Trop jeunes pour mourir. Ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914), L’Insomniaque/Libertalia, 2014 — notes de Rolf Dupuy et de Marianne Enckell.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément