BRILITZKI Adolphe [BRYLICKI Adolf] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né à Cracovie (Pologne) le 19 mars 1852. Cordonnier, anarchiste.

Habitant à Budapest de 1875 à 1881, Brilitzki y rejoignit le mouvement anarchiste. En 1882, il s’établit à Vienne où il rédigea le Schuhmacher Fachblatt, organe du syndicat des cordonniers. En janvier 1884, il fut expulsé d’Autriche. Il s’établit alors à St-Gall (Suisse), mais fut expulsé de Suisse avec 20 autres anarchistes le 3 juin 1885. Selon le Commissariat spécial de Bellegarde, il avait pour pseudonyme "n° 8".

Il résida ensuite en Suisse, à Marseille puis à Paris – où il collabora probablement à la Révolte de Jean Grave – mais fut expulsé le 7 mai 1892 et partit pour Anvers. Il tenta en vain de retourner en France et finit sans doute par passer en Suisse.

"Un anarchiste autrichien, Brilitzki, arrêté a Genève, vient d’être expulsé de Suisse sur le territoire de son pays d’origine. Cet individu, expulsé autrefois d’Autriche, avait vécu un certain temps à St-Gall, travaillant de son métier de cordonnier et surtout faisant passer en contrebande dans son pays des écrits anarchistes. En 1885 il avait été expulsé de Suisse. Le procureur général de la Confédération, estimant que Br. n’était pas en rupture de ban volontaire, s’est contenté de provoquer sa réexpulsion. Et tous les autres pays lui étant fermés, il ne restait qu’à mener l’anarchiste à la frontière autrichienne" (Gazette de Lausanne, 12 avril 1900).

Arrêté immédiatement, il fut interrogé par la police qui le soupçonnait de préparer un attentat contre l’empereur ; mais il fut libéré un mois plus tard, faute de preuve. On perd ensuite sa trace. La police hongroise envoie toutefois à la police suédoise sa photo avec des informations, le 26 septembre 1900.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article153985, notice BRILITZKI Adolphe [BRYLICKI Adolf] [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 10 avril 2014, dernière modification le 13 décembre 2018.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Arrêté du Conseil fédéral du 3 juin 1885 — Vivien Bouhey, op. cit., annexe 5 — Notes de Piotr Laskowski ("Adolf Brylicki - przpadek anarchisty z konca XIX wieku i perspektywy badan mikrohistorycznych nad anarchizmem" in E. Krasucki (dir.), Studia z dziejow polskiego anarchizmu, Szczecin 2011) — Gazette de Lausanne, 12.4.1900 — Sofia Lundström, Jakten på anarkister, Södertörn University, 2010.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément