JEANNERET Gustave [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né à Môtiers (Neuchâtel, Suisse) le 6 avril 1847, mort à Cressier (Neuchâtel) le 13 septembre 1927. Peintre, membre du Comité de la Fédération jurassienne.

Après un apprentissage de dessinateur industriel dans une fabrique de papiers peints en Alsace, Gustave Jeanneret travailla à Paris depuis 1867. En avril 1870, il adhéra au syndicat parisien des dessinateurs sur étoffe puis, de retour en Suisse, à la Fédération jurassienne. Bloqué à Neuchâtel pendant un an, en raison de la guerre franco-prussienne, il ne retourna à Paris qu’en juillet 1871, apportant dans son sac à double fond des passeports qui allaient servir à facilier l’évasion de communards.

En février 1872, Jeanneret trouva un emploi à Lyon, mais il rentra en Suisse deux mois plus tard et devint secrétaire de la section de Neuchâtel de la Fédération jurassienne. Retournant à Paris en 1873, il s’adonna entièrement à la peinture. Il passa à nouveau plusieurs mois en Suisse en 1874 et 1876-77, reprenant sa place au sein de la section de Neuchâtel de la Födération jurassienne. Il abandonna plus tard ses idées proudhoniennes sur « la destination sociale de l’art » : « J’ai reconnu que l’art se suffit à lui-même, en dehors de toute philosophie sociale, sans exclure celle-ci… si je lâche Proudhon* c’est pour tomber dans un bouddhisme complet. » (lettre à James Guilllaume, 24 avril 1905, AEN) Il ne refusa pas toutefois à son vieil ami James Guillaume* de lui donner quelques renseignements pour la rédaction de son ouvrage sur l’Internationale.

Gustave Jeanneret est rentré définitivement à Neuchâtel en 1878.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article153934, notice JEANNERET Gustave [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 5 avril 2014, dernière modification le 21 mai 2014.

Par Marianne Enckell

SOURCES : James Guillaume, L’Internationale, op. cit. — Chantier biographique des anarchistes en Suisse. — Marc Vuilleumier, "La correspondance du peintre Gustave Jeanneret", Le Mouvement social 51, 1965 . – Dictionnaire historique de la Suisse. — Archives d’État, Neuchâtel, fonds James Guillaume. — Archives de la Fédération jurassienne, IISG Amsterdam.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément