FALIÈS Gustave [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Anarchiste parisien.

Gustave Faliès, qui habitait 13 avenue des Gobelins, Paris XIIIe arr., participa au printemps 1882 à l’édition de la feuille L’anarchie (recto-verso, 37,5x53,5cm) qui était une sorte de manifeste programme édité par le groupe parisien de propagande anarchiste et dont les autres signataires étaient Emile Gautier* (101 rue Monge, 5e) et Eugène Baillet (146 av d’Italie, 13e). Il collaborait à la même époque à l’organe lyonnais Le Droit social (24 numéros du 12 février au 23 juillet 1882) publié par Louis Dejoux*.

En 1885 il était le gérant de L’Esprit de révolte (Paris, 2 numéros en mai et juin 1885) dont la rédaction était située 1 rue du Marché des Patriarches à côté de la rue Mouffetard et auquel ont entre autres collaboré Georges Boncourt et Alfred Demesure.

Il est également vraisemblablement l’auteur de la brochure Les plantes aromatiques de distillerie, commerce, industrie, agriculture (Paris, 1907, préfacé par Émile Gautier) et d’une dizaine de fascicules sur l’agriculture et les activités rurales parus entre 1899 et 1913.

Il pourrait y avoir également identité avec Gustave Faliés, animateur en 1881 avec Gabriel Gouiry du groupe L’Alarme de Narbonne qui s’était opposé à la candidature d’Ernest Digeon* lors des élections.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article153917, notice FALIÈS Gustave [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 5 avril 2014, dernière modification le 5 avril 2014.

Par Rolf Dupuy

ŒUVRE : Gustave Faliès est l’auteur de trois brochures publiées par La petite bibliothèque de la jeunesse socialiste : L’avenir du socialisme (n°1, novembre 1882, 15p.) ; La révolution et la jeunesse (n°2, février 1883, 17p.) ; Nécessité de la révolution (n°3, 1884, 8p.).

SOURCES : R. Bianco, Un siècle de presse, op. cit. — Note de M. Enckell.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément