CHARDON Pierre [CHARRON Maurice, dit] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

Né à Châteauroux (Indre) le 3 novembre 1892, mort le 2 mai 1919 ; comptable ; propagandiste libertaire individualiste de l’Indre.

Pierre Chardon
Pierre Chardon
Portrait dans L’Action d’art du 12 mars 1920.

Né dans une famille ouvrière, Maurice Charron commença à travailler très tôt après avoir obtenu son brevet élémentaire. Fréquentant la Bourse du travail de Châteauroux, il devint au début des années 1910 un propagandiste anarchiste individualiste mais aussi syndicaliste puisqu’il était en 1913 l’un des animateurs des jeunesses syndicalistes locales. Il distribuait alors les journaux d’E. Armand Hors du troupeau (1911-1912) et Les Réfractaires (1912-1914) et collaborait sous le pseudonyme de Pierre Chardon à L’Anarchie. Il s’était marié en 1914 avec l’institutrice Jeanne Lemoine qui lui apportera une aide précieuse jusqu’à son décès de la grippe espagnole en 1918.

En août 1914, il ne se présenta pas à la commission de réforme et fut incorporé d’office avant d’être réformé vingt jours plus tard pour « faible constitution ». Antimilitariste convaincu, il s’opposa aux anarchistes ralliés à l’union sacrée et publia la brochure Les anarchistes et la guerre : deux attitudes (1915) et en 1916 fit une tournée de conférences contre la guerre dans toute la région (Tours, Bourges, Châteauroux, Châtellerault, etc). Grâce à une petite imprimerie clandestine montée chez lui à Déols, il édita plusieurs tracts et brochures dont La Guerre (août 1916) et le numéro unique du Semeur (juin 1916) soi-disant imprimé à Genève et auquel collaborèrent Eugène Bizeau (poème à la gloire de Paul Savigny, instituteur fusillé pour avoir déserté), le typographe Bonneau et le graveur Louis Moreau. Il collabora également aux journaux Ce Qu’il faut Dire de Sébastien Faure, Par delà la mêlée (Orléans, 1916-1917, puis Déols en 1917-1918) aux côtés d’E. Armand puis, après l’arrestation d’Armand et sa condamnation en janvier 1918, fut le responsable du journal La Mêlée (Déols, 15 mars 1918 à juin 1919 puis Paris jusqu’en février 1920).

Lors du procès d’Armand auquel il avait assisté à Grenoble, il contracta une très forte bronchite dont il ne se remit pas. Revenu en avril 1919 à Déols d’une convalescence dans le sud après la mort de sa compagne, Pierre Chardon, qui avait également collaboré à la revue de Maurice Wullens Les Humbles (Roubaix 1913-1914 & Paris 1916-1940), décédait le 2 mai. Une nécrologie parut dans le numéro 25, 1er juin 1919, de La Mêlée dont l’administration fut alors reprise par Marcel Sauvage.

E. Armand écrivit à son propos : « Je n’ai jamais rencontré un camarade avec lequel je me suis senti plus à l’aise, plus moi-même, plus libre dans l’intimité ». (cf. L’En Dehors , mi-août 1928).

Albin lui a consacré un numéro de sa revue Croquis brefs (Lyon, 21 numéros d’avril 1922 à décembre 1923).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article153852, notice CHARDON Pierre [CHARRON Maurice, dit] [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 31 mars 2014, dernière modification le 29 décembre 2018.

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

Pierre Chardon
Pierre Chardon
Portrait dans L’Action d’art du 12 mars 1920.

ŒUVRE : Le Mirage patriotique, 40 p., Édit. de la Jeunesse syndicaliste de Châteauroux, 1913. — Les Anarchistes et la guerre, 8 p., Genève, octobre 1915 (en sous-titre « Deux attitudes »). — Le Semeur, numéro unique, juin 1916 (clandestin, tiré à quelques centaines d’exemplaires). — La Guerre, août 1916 (signé « Un sans-patrie »).

SOURCES : Arch. Nat. F7/13804, rapport du 30 novembre 1918 — Pierre Chardon, sa vie, son action, sa pensée (Ed. de l’En dehors, 1928) — L’En-Dehors, mi-août & fin novembre 1928 — Les Vagabonds, 30 juin 1923 (article d’Albin Cantone) — Espoir, Toulouse, 13 & 20 décembre 1970 — R. Bianco, Un siècle de presse, op. cit. — Lettre d’E Bizeau à R. Bianco, 26 juillet 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément