YEBRI ou YEBDRI [Dictionnaire Algérie]

Par Amar Benamrouche

Né le 21 juin 1911 à Tlemcen (Algérie) ; syndicaliste CGTU ; secrétaire de l’Union locale CGT de Tlemcen en 1943, puis après l’indépendance, secrétaire général de l’Union régionale de l’UGTA ; contrôleur puis inspecteur du travail.

Né dans une famille maraboutique qui se prétend chérifienne, très jeune, Yebri, écrit aussi Yebdri , suit son père qui, abandonnant l’agriculture, s’installe comme commerçant à Maghnia, avec ses deux femmes et ses douze enfants. C’est là que le jeune Yebri passe avec succès le certificat d’études primaires.

À quatorze ans il suit sa mère qui, avec ses quatre enfants, retourne à Tlemcen, son père s’étant séparé de sa seconde épouse. Obligé de travailler, Yebri, s’emploie très tôt dans l’administration judiciaire. Secrétaire d’un huissier, il est embauché par la suite au tribunal de Tlemcen. À la suite d’une altercation avec un greffier, il prend contact avec la CGTU et crée, vers 1930, le syndicat des clercs et du personnel du tribunal.

De 1943 à 1945, Yebri est secrétaire de l’Union locale CGT de Tlemcen. Après l’indépendance, on le retrouve secrétaire général de l’Union régionale UGTA (Union générale des travailleurs algériens) de Tlemcen jusqu’en 1969. Il devient à cette date, contrôleur puis inspecteur du travail.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article152541, notice YEBRI ou YEBDRI [Dictionnaire Algérie] par Amar Benamrouche , version mise en ligne le 18 janvier 2014, dernière modification le 18 janvier 2014.

Par Amar Benamrouche

SOURCE : Notes d’A. Taleb-Bendiab, Arch. Wilaya d’Oran et témoignages.

Version imprimable Signaler un complément