SAFER Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Instituteur à Mascara ; adhérent à la CGT, membre de la SFIO dans une famille d’instituteurs de gauche dont un membre du comité central du PCA.

Dans cette famille d’instituteurs d’Oranie, Ali Safer, le père de Mohamed Safer était actif à l’Association des instituteurs d’origine indigène (AIOI) depuis sa création en 1923 ; un autre fils : Abdelkader Safer appartient au bureau régional d’Oranie et sera membre du comité central du PCA.

Socialiste SFIO, révoqué sous Vichy de son poste d’instituteur, Mohamed Safer est réintégré au début de l’année 1944. En tant que représentant des « Amis de la démocratie », il est désigné le 30 décembre 1944 trésorier de la France combattante pour l’Oranie ; en décembre 1945, il est élu trésorier du Comité d’initiative pour la libération des détenus politiques musulmans de Mascara. Toutes ces associations sont largement animées par les communistes. En mai 1947, Mohamed Safer devient secrétaire archiviste de l’UL-CGT de Mascara.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article152166, notice SAFER Mohamed [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 9 janvier 2014, dernière modification le 9 janvier 2014.

Par René Gallissot

SOURCE : H. Touati, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier d’Oranie, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément