MARY Lucie, née PIROLLEY

Femme de service aux PTT ; résistante.

Veuve d’un agent des PTT, mère de trois enfants, Lucie Mary obtint un emploi de femme de ménage aux PTT de Champigny-sur-Marne, puis Vaugirard, devint vérificatrice aux timbres postes (imprimerie) ; en 1939 l’imprimerie fut déménagée à Limoges. Elle resta en région pariseinne et fut en contact avec Léonard Garraud, communiste clandestin et résistant.

À la suite d’une dénonciation, une perquisition permit de découvrir un pistolet à son domicile ; elle fut suspendue de service.

L’imprimerie revenue à Paris, elle fut réintégrée.

Un de ses frères a été fusillé le 6 octobre 1943 au Mont Valérien, Maurice Pirolley ; un de ses fils, Henri, a été exécuté à la prison de la santé le 15 juillet 1944, suite à une tentative d’évasion.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article151855, notice MARY Lucie, née PIROLLEY, version mise en ligne le 2 janvier 2014, dernière modification le 6 octobre 2015.

SOURCE : Résistance dans les PTT, publié par Libération nationale PTT, 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément