BOURNANE Achour [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 6 juillet 1896 au douar Beni Menguellet (commune mixte du Djurdjura, Grande Kabylie), ouvrier émigré en région parisienne, responsable de l’ENA à Levallois-Perret ; partisan de Messali, membre du Comité directeur de la Nouvelle ENA.

Parti en émigration après la première guerre mondiale, A. Bournane loge à Levallois Perret. Des noyaux de travailleurs kabyles, liés aux cafés et hôtels meublés ou dans l’habitat ancien, se concentrent dans cette commune périphérique de Paris, près des grandsdépôts de taxis et d’ateliers automobiles ou divers. Levallois-Perret est ainsi très tôt une base d’implantation de l’Étoile Nord Africaine dans la mouvance de la CGTU et du Parti communiste.

Achour Bournane est fiché par la police comme appartenant à l’ENA en 1931 ; il suit la réorganisation de l’ENA par Messali et fait partie de son Comité directeur en 1933 quand précisément Messali l’autonomise en parti, interdisant la double appartenance avec le Parti communiste mais évidemment pas avec le syndicat CGTU.

A. Bournane est responsable des travailleurs kabyles de la banlieue Ouest de Paris. Un rapport de police le cite comme un orateur « extrêmement violent » pour avoir appelé à prendre les armes dans une réunion de l’ENA le 20 août 1933 devant 200 participants. Mais c’est peut-être comme motif d’inculpation que l’indicateur rapporte de tels propos  : « Munissons-nous d’armes, ne serait-ce que de matraques pour reconquérir notre pays. Les Marocains repoussent la domination française, les Tunisiens se révoltent, imitons- les, soutenons-les  ! » Est-ce un écho des discours tenus en 1926 dans la campagne contre la guerre du Rif et de Syrie ?

Après l’interdiction de l’ENA quand en 1935-1936, Messali se réfugie en Suisse, Achour Bournane qui est donné comme membre de la section de l’ENA du 13e arrondissement de Paris, est cité une dernière fois comme faisant partie de la direction fonctionnant en l’absence de Messali.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article151725, notice BOURNANE Achour [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 30 décembre 2013, dernière modification le 30 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES  : Arch. de la Préfecture de police de Paris, rapport de 1934 sur l’activité de l’ENA. — B. Stora, Dictionnaire biographique des militants nationalistes algériens, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément