BENSAÏD Ahcène, prénom francisé Arsène [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 11 août 1896 en Kabylie, travailleur émigré en Belgique puis en région parisienne ; communiste au service de la Commission coloniale du PC, intervenant au congrès de l’IC à Moscou en 1928.

De père et mère kabyles, Ahcène Bensaïd quitte l’Algérie en 1911 et travaille en Belgique puis en France. Il lit le journal pacifiste La Vague et l’Humanité etadhère au Parti communiste en novembre 1923. Il semble alors pris en charge par la section coloniale du Parti communiste bien que son nom n’apparaisse ni à l’Union intercoloniale (voir Hadj Ali*) ni à l’école du parti à Bobigny. Le représentant de l’IC venu organiser cette école des cadres, Alfred Kurela le cite cependant comme exemple de camarade représentatif de l’immigration nord-africaine.

Il séjourne à Moscou peut-être pour se former à l’École d’Orient mais ne figure pas comme élève, à son nom du moins. Par contre il participe au 6e congrès de l’IC en juillet 1928 à Moscou aux côtés de Si-Ahmed Belarbi* dit Boualem et Abderrahmane ; tous deux plaident pour que le mouvement communiste intensifie l’action anticolonialiste en France et en Afrique du Nord. C’est le moment où pour l’écarter, Staline place Boukharine à la tête de la Ligue antiimpérialiste qu’il relance en effet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article151597, notice BENSAÏD Ahcène, prénom francisé Arsène [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 27 décembre 2013, dernière modification le 27 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : A.Kurela, La génération léniniste du prolétariat français, Éditions d’État, Moscou, 1925. — DBMOF, op.cit., t. 18.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément