LOPEZ Antoine [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 27 avril 1905 à Tlemcen (Algérie), ouvrier du bâtiment à Oran, Sidi-Bel-Abbès et Tlemcen ; syndicaliste CGTU puis CGT ; communiste.

Dès 1924, Antoine Lopez est secrétaire général du syndicat CGTU des ouvriers peintres en bâtiment d’Oran. Il travaille en 1929-1930 à Sidi-Bel-Abbès et se fait remarquer comme communiste ; il subit une perquisition de police à son domicile.

En 1932, la police à Tlemcen où il est maçon, le tient pour le secrétaire adjoint de la cellule communiste de la ville qui compterait 22 adhérents ; en 1936 à la réunification dans la CGT, il devient secrétaire général de l’Union locale de la ville ; la liste des membres comprend 1576 syndiqués CGT dont 320 ouvriers du textile et 250 ouvriers tisserands (à la manufacture de tapis et dans de petits ateliers), 150 cheminots (pour la région semble-t-il) ; il est toujours à Tlemcen et à l’UL de la ville en 1946.

En août 1950, il est membre du PCA à Oran où il décède alors.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article151281, notice LOPEZ Antoine [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 20 décembre 2013, dernière modification le 20 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Wilaya Oran et Liberté, notes de A. Taleb-Bendiab. — J. Delorme, Mémoire sur les communistes de Sidi-Bel-Abbès, op.cit.
t

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément