HALLADJ Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Délégué des dockers de Philippeville [Skikda] (Algérie) ; responsable UGSA-CGT en 1956 ; interné au camp d’Aflou.

Sans que l’on sache s’il est lui-même docker, c’est comme « délégué des dockers de Philippeville » que Mohamed Halladj signe l’appel à l’unité syndicale publié par l’organe de l’UGSA (Union générale des syndicats algériens), Le Travailleur algérien daté du 8 décembre 1955.

Cet appel est signé par dix sept militants syndicaux du Constantinois et de l’Oranais, détenus au camp d’Aflou. Les signataires sont des syndicalistes communistes ou nationalistes fidèles à la Commission syndicale du PPA-MTLD (Parti du peuple algérien-Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), formés à la CGT, et qui veulent préserver l’union dans la maison commune qu’est l’UGSA au moment où les syndicalistes messalistes préparent la constitution de leur propre centrale ; ce qui sera fait par la création de l’USTA (Union syndicale des travailleurs algériens), annoncée le 18 février 1956, à laquelle répondra la formation de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) le 24 février.

M. Halladj fut arrêté et envoyé en camp de détention dans la vague de répression qui frappe dans les débuts de l’insurrection, les militants fichés comme communistes ou nationalistes MTLD.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article150888, notice HALLADJ Mohamed [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 9 décembre 2013, dernière modification le 9 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCE : B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément