NECTOUX René, Edmond

Par Michel Gorand, Annie Pennetier

Né le 15 août 1918 à Sainte-Mesme (Yvelines), mort le 28 janvier 2008 à Créteil ; membre du bureau de l’Union fédérale des cadres CFTC (1956-1959) ; membre du bureau fédéral des cheminots CFTC en 1958 ; maire de Maisons- Alfort (Val-de-Marne) (1965-1992).

Fils de Léon Nectoux, entrepreneur de menuiserie/charpentes et de Louise née Guillemard, sans profession, René Nectoux, élève au lycée Carnot de Dijon, diplômé de l’école spéciale des travaux publics (section chemins de fer), entra en 1937 à la SNCF. Il était contrôleur principal au Service régional de la voie du Sud Est et adhérent CFTC du Syndicat maîtrise et cadres de Paris Sud Est. Il fut élu au bureau de l’Union fédérale des cadres CFTC lors du congrès de mars 1956 et le restera jusqu’en 1959. Élu au bureau fédéral des cheminots CFTC, lors du congrès de septembre 1958, il y siégea brièvement car élu au conseil municipal, comme MRP. Il était membre du cabinet de Robert Buron en 1962.Il siégea au conseil d’administration du district de la région parisienne comme membre à partir de 1967 puis secrétaire de 1972 à 1976, date de la suppression de cet organisme.

Il devint maire adjoint de Maisons-Alfort en 1959 dans la municipalité conduite par Arthur Hévette, RPF puis UDT. Au décès de celui-ci, il fut élu maire lors des élections partielles de septembre 1965 et le resta jusqu’en 1992 comme Républicain indépendant(RI) puis UDF-PR, puis UMP. Il fut par ailleurs conseiller général du Val- de -Marne de 1967 à 1989 et conseiller régional.

Marié en 1941 à Denise Brille, il était père de trois enfants. Il était chevalier de la Légion d’honneur.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article150763, notice NECTOUX René, Edmond par Michel Gorand, Annie Pennetier, version mise en ligne le 3 décembre 2013, dernière modification le 18 décembre 2013.

Par Michel Gorand, Annie Pennetier

SOURCES : Arch.dép. Val-de-Marne. - Archives CFDT. - Who’s who, 1988-1989. — Maisons-Alfort, mille ans d’histoire, Ville de Maisons-Alfort. - État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément