AMARDEILH Édouard

Par René Gallissot, Abderrahim Taleb-Bendiab

Né le 16 octobre 1874 à Condorcet (Drôme) ; secrétaire du syndicat des ouvriers boulangers d’Oran depuis 1906 ; participant en 1908 à la création de l’hebdomadaire La Lutte Sociale  ; après guerre de 1914-1918, communiste ; responsable du syndicat CGTU des ouvriers boulangers.

Le nom de cet ouvrier boulanger, syndicaliste, socialiste puis communiste, est aussi écrit Armardheil ou Armandheil, et vraisemblablement confondu avec un autre militant prénommé Jean-Baptiste (voir à Armandeilh). Édouard Amardeilh devient orphelin à neuf ans. À partir de quinze ans, il est apprenti boulanger de ville en ville : Toulouse, Narbonne, Béziers, Marseille. Il débarque à Oran le 13 octobre 1893 et se place comme ouvrier boulanger. Il effectue son service militaire en Algérie puis reprend le travail dans une boulangerie.

En 1906, il devient secrétaire général du syndicat CGT des ouvriers boulangers d’Oran ; en 1907, il appartient à la commission de contrôle de la Bourse du Travail. À la suite de grèves d’ouvriers boulangers qu’il anime, il est obligé de quitter Oran pour s’employer à Aïn Turk, bourgade voisine, mais il demeure responsable du syndicat des ouvriers boulangers.

Avec Pierre Larribère* et Robert Brémond*, il participe à la fondation à la fin de 1906 de l’hebdomadaire lancé à Oran : La Lutte Sociale, dont il devient le gérant en 1908.

À la création de la région communiste en 1920, il passe au PC et anime le syndicalisme des ouvriers boulangers ; il est à la CGTU depuis la scission. Il est encore en 1929, secrétaire général du syndicat CGTU des ouvriers boulangers. Après 1930, il tente de s’installer à son compte comme boulanger, mais ruiné, il trouvera un emploi de contrôleur dans une salle de cinéma.

En 1947, Édouard Amardeilh vivait encore à Oran.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article149891, notice AMARDEILH Édouard par René Gallissot, Abderrahim Taleb-Bendiab, version mise en ligne le 30 octobre 2013, dernière modification le 30 octobre 2013.

Par René Gallissot, Abderrahim Taleb-Bendiab

SOURCES : Arch. Wilaya d’Oran. — Arch. Nat., Paris F7 13623. — Oran Républicain, mai 1947.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément