ADJAOUT Laâla

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

Né en 1916, décédé accidentellement en 1955 ; instituteur ; syndicaliste CGT et communiste à Bougie [Bejaïa] puis près de Bône [Annaba] (Algérie).

Après la Seconde Guerre mondiale, Laâla Adjaout est membre du comité régional du PCA pour l’ancien département de Constantine et candidat de ce parti à différentes assemblées. Il est aussi secrétaire général de l’Union locale CGT de Bougie.

En janvier 1950, Laâla Adjaout est condamné par le tribunal correctionnel à 22 000 francs d’amende, pour avoir à plusieurs reprises conduit des mouvements de grève de travailleurs. Il meurt dans un accident en 1955 à Ziama-Mansouriah où il était instituteur. Il a été inhumé à Bône.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article149735, notice ADJAOUT Laâla par Abderrahim Taleb-Bendiab, version mise en ligne le 26 octobre 2013, dernière modification le 4 août 2015.

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

SOURCES : Liberté, janvier 1947. — Alger Républicain, février 1950. — La Dépêche de Constantine, 3 octobre 1955.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément