ACHOUR

Par René Gallissot

Syndicaliste CGT puis UGTA au port de Mers-el-Kébir (Algérie) ; militant PPA-MTLD.

Militant du PPA (Parti du peuple algérien) à Oran en 1945 puis membre de l’OS, organisation armée du MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), Achour, sans prénom connu, se retire au moment de la crise dite berbériste en 1949-1950 et part en France, avant de rentrer bientôt en Algérie et travailler au port de Mers-el-Kebir.

C’est vraisemblablement le même Achour qui est, en 1955, secrétaire général du syndicat UGSA (Union générale des syndicats algériens)-CGT du port de Mers-el-Kébir. Après 1962, il se retrouve à l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens), un des dirigeants syndicaux du complexe pétrolier d’Arzew.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article149727, notice ACHOUR par René Gallissot, version mise en ligne le 25 octobre 2013, dernière modification le 25 octobre 2013.

Par René Gallissot

SOURCE : Le Travailleur algérien, 27 octobre 1955. — Notes d’O. Carlier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément