ABDALLAH (écrit aussi MHAMED Abdallah) [Dictionnaire Algérie]

Par Amar Benamrouche, Louis-Pierre Montoy

Syndicaliste CGTU puis CGT du port de Bône [Annaba] (Algérie) ; communiste puis candidat indépendant aux élections locales.

Ce nom, qui est aussi un prénom (voir Abdallah Ben Mohammed* qui fut un syndicaliste communiste en émigration en région parisienne), concerne à différents moments, différents militants ; les confusions sont fréquentes.

Abdallah n’en fut pas moins un animateur syndicaliste important du port de Bône (Annaba), vraisemblablement à partir des Jeunesses communistes ; il est certainement communiste dès 1927-1928 et peut-être jusqu’en 1937. Ouvrier typographe, venant de la CGTU, il est en 1935 délégué à la Bourse du travail et secrétaire de l’Union locale des syndicats de Bône. En 1938, Abdallah est encore secrétaire administratif du syndicat CGT des dockers, délégué de l’Union des syndicats de Bône auprès de ce syndicat du port ; ce qui confirme bien qu’il n’est pas lui-même docker.

En 1936-1937 parallèlement au mouvement de Front populaire, il participe activement à la formation du Congrès musulman algérien. Il en est le secrétaire de la section bônoise et délégué aux assises du Congrès à Alger du 9 au 11 juillet 1937. Abdallah fait également partie du Rassemblement antifasciste. Il prend part à la campagne en faveur du projet Blum-Viollette d’élargissement de la citoyenneté. À cette époque, il signe plusieurs articles dans le journal La Défense, proche du mouvement des Oulémas. Il a été candidat, sans grand succès, aux élections municipales de Bône en 1935 comme candidat indépendant ; il se présente au nom du PCA aux élections cantonales d’octobre 1937. C’est à la fin de cette année qu’il aurait été exclu du PC pour « immoralité et escroqueries » ; la police le dit aussi membre de la SFIO.

En 1947, il est encore candidat aux élections municipales sur une liste pour le rassemblement des Musulmans indépendants ; on le retrouve en avril 1948 à la veille des élections législatives comme secrétaire du comité électoral de ce même Rassemblement des Musulmans indépendants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article149723, notice ABDALLAH (écrit aussi MHAMED Abdallah) [Dictionnaire Algérie] par Amar Benamrouche, Louis-Pierre Montoy, version mise en ligne le 25 octobre 2013, dernière modification le 9 janvier 2014.

Par Amar Benamrouche, Louis-Pierre Montoy

SOURCES : Arch. Nat. France, Paris, F7 13170 et 13 085. — Arch. d’Outre-mer, Aix-en-Provence, 11H59. — Le Réveil bônois, 24 février 1938. — La Dépêche de l’Est, 10 août 1935 : « Grand meeting de protestation à la Bourse du travail contre les décrets-lois. Intervention de Abdallah. ». — L’Étincelle, 22 février 1936.