OLLIER R.

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste CFTC du Constantinois (Algérie).

Cheminot à Constantine, R. Ollier était, au cours du premier semestre de l’année 1948, tout à la fois, secrétaire général du syndicat CFTC des cheminots de Constantine, président de l’Union locale de cette ville et de l’Union départementale CFTC du Constantinois (dont il fut réélu le 2 décembre 1947).

Lors du congrès du 8 mai 1948, il fut élu ou réélu vice-président de l’Union des syndicats chrétiens des cheminots CFTC d’Algérie.

A la fin de l’année 1948, il signala qu’il allait quitter l’Algérie pour le territoire métropolitain à la suite d’une permutation avec un autre cheminot.

A la tête du syndicat des cheminots de Constantine, il fut remplacé par Louis Bernard, sous-chef de gare.

R. Ollier continua-t-il à militer par la suite ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article149573, notice OLLIER R. par Louis Botella, version mise en ligne le 19 octobre 2013, dernière modification le 19 octobre 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : L’Afrique du Nord syndicale, organe de la CFTC, janvier, avril, juillet, décembre 1948 (BNF, FOL-JO-1013). — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Alger 1 K/490.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément