NAVARRO Antonin

Par Jacques Girault

Né le 25 mai 1944 à Saint-Clar de Rivière (Haute-Garonne) ; professeur ; militant communiste dans les Pyrénées-Atlantiques.

Son père, Pedro Navarro Lozar (1911-1982), communiste espagnol, combattant pour défendre la République, condamné à mort, exilé en France en 1937, fut rejoint par sa famille en 1938. Travaillant comme manœuvre à Toulouse (indiqué comme « ouvrier agricole » sur le registre d’état civil), toujours communiste, il ne retourna jamais en Espagne. Antonin Navarro, baptisé, élève du cours complémentaire Anatole France puis du lycée Berthelot, obtint le baccalauréat (1964) puis la propédeutique à la Faculté des Lettres de Toulouse (1965). Professeur d’enseignement général des collèges au collège de Bray-sur-Seine (Seine-et-Marne) en 1965, il fut nommé au collège de Provins (Seine-et-Marne) en 1966. Après avoir effectué le service militaire (août 1967-décembre 1968) à Mourmelon (Marne), comme soldat de deuxième classe, il fut nommé au collège de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Titulaire du CAP-CEG en 1969, il obtint un poste au collège d’Arthez-de-Béarn en 1971 où il enseigna jusqu’à sa retraite en 2002.

Navarro se maria religieusement en août 1965 à Toulouse (Haute-Garonne) avec Marie-Claude Talayra, professeur de collège, communiste. Le couple eut deux enfants qui ne reçurent pas de sacrements.

Membre du Syndicat national des instituteurs en 1965, Navarro militait dans le courant « Unité et Action ». Engagé au SNUIPP au début des années 1990, il conserva son adhésion à la Fédération syndicale unitaire à la retraite. Il fut membre du bureau du comité d’Arthez de Béarn de l’association de parents d’élèves (1972-1985).

Navarro adhéra aux Jeunesses communistes et au Parti communiste français en 1962 à Toulouse. Secrétaire de la cellule d’Avon (Seine-et-Marne) où il habitait de 1969 à 1971, il fut candidat sur la liste communiste aux élections municipales de 1971. Secrétaire de sa cellule d’Arthez-de-Béarn dès sa création en 1973, il impulsa l’activité du PCF dans un milieu très conservateur (croissance des effectifs, progression aux élections). Il fut un des dirigeants de la nouvelle section communiste d’Arthez-de-Béarn qui fut regroupée, au début des années 1990, dans la section communiste du bassin de Lacq dont il fut membre du bureau. Candidat à plusieurs élections municipales à Arthez-de-Béarn, au Conseil général dans le canton d’Arthez-de-Béarn, dont le conseiller sortant était le député gaulliste Maurice Plantier en 1979, il obtint 528 voix (quatrième position) et en 1985, 441 voix. En 2012, il militait toujours dans le PCF et était le responsable communiste local.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article149392, notice NAVARRO Antonin par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2013, dernière modification le 10 octobre 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément