SALIVET Jean-Claude

Par Paul Boulland

Né le 28 avril 1943 à Nîmes (Gard) ; étalonneur de compteur puis professeur technique EDF-GDF ; syndicaliste FO, administrateur de la CMCAS de Nîmes (1975-1978), membre du Comité fédéral national de la Fédération nationale de l’Énergie et des Mines.

Les parents de Jean-Claude Salivet étaient tous deux employés hospitaliers et sa mère fut ensuite femme au foyer. Son père, militant syndical CGT à partir de 1934, fut à l’origine de la création du syndicat Force ouvrière des hôpitaux de Nîmes. Titulaire du brevet d’études industrielles, avec la spécialité d’électromécanicien, Jean-Claude Salivet entra à EDF en mai 1962, comme étalonneur-vérificateur de compteurs au service technique électricité du Centre de distribution mixte de Toulon (Var). A son retour du service militaire, en mars 1965, il adhéra au syndicat FO. Il fut secrétaire de la section syndicale du centre de Toulon. Il passa ensuite au contrôle technique au sein du Centre régional du transport et des télécommunications (CRTT) Sud-Est où il fut membre du bureau du syndicat. Entre 1975 et 1978, il fut administrateur de la CMCAS de Nîmes.

Ayant obtenu un DEUG de psychologie du travail au Conservatoire national des Arts et métiers, Jean-Claude Salivet devint professeur d’enseignement technique au sein du service de formation professionnel d’EDF-GDF. Il enseigna au centre d’Ottmarsheim (Haut-Rhin) puis travailla dans le Rhône jusqu’à sa retraite en 1998. Membre du bureau du syndicat du service de formation professionnelle, il siégea au comité mixte à la production du Groupement écoles et centres. Impliqué dans le secteur formation de la Fédération nationale de l’Énergie et des Mines (FNEM-FO), Jean-Claude Salivet fut animateur de sessions de formation et formateur de formateurs. Il siège depuis 2008 au comité fédéral national. Il fut également consultant pour le cabinet ENEREX, mis en place par la FNEM.

Au grès de ses déplacements professionnels, Jean-Claude Salivet s’impliqua dans les clubs sportifs. Il fut responsable de la section jeunes du Gazélec nîmois de 1974 à 1978, il dirigea l’équipe minimes de l’Association Illzach-Modenheim entre 1979 et 1983, et enfin trésorier et animateur du Tennis club de Marcy-l’Étoile (Rhône) de 1985 à 1998.

Jean-Claude Salivet est père de deux enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article148948, notice SALIVET Jean-Claude par Paul Boulland, version mise en ligne le 19 septembre 2013, dernière modification le 19 septembre 2013.

Par Paul Boulland

SOURCE : renseignements fournis par l’intéressé (juillet 2010).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément