ÉPAULARD Daniel, Louis

Par Paul Boulland

Né le 13 mai 1942 à Nevers (Nièvre) ; plombier, agent technique puis cadre GDF ; syndicaliste CGT puis FO de Dijon (Côte-d’Or), secrétaire adjoint de l’UD-FO de la Côte-d’Or (1976-1980), secrétaire de la Fédération FO des industries électriques et gazières (1978-1982 et 1990-1997), administrateur de la CCAS.

Le père de Daniel Épaulard, cheminot, participa à la Résistance, comme combattant du maquis Sanglier, dans le Morvan. Sa mère était postière. Daniel Épaulard fut élève des écoles de métiers EDF-GDF de Lyon-La Mouche (Rhône) puis de Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines) entre 1958 et 1961, avant d’intégrer GDF en février 1962, comme plombier d’exploitation. Il poursuivit sa carrière comme maître ouvrier, agent technique d’études et travaux puis finalement comme cadre.

D’abord adhérent de la CGT, entre 1964 et 1966, Daniel Épaulard rejoignit ensuite Force ouvrière et fut encouragé à s’engager activement dans le syndicalisme par les grèves de mai-juin 1968. De 1969 à 1988, il fut secrétaire du syndicat EDF de Dijon et secrétaire de l’Union régionale FO de Bourgogne, de 1970 à 1982. Il bénéficia d’un détachement syndical à partir de 1970, jusqu’à sa mise en inactivité de service en mai 1997.

À Dijon, il siégea en commission secondaire du personnel, en comité hygiène, sécurité et conditions de travail ainsi qu’en sous-comité et en comité mixtes à la production. Il fut également administrateur de la CAS de Dijon. Il s’investit également dans l’activité interprofessionnelle, comme secrétaire général adjoint de l’UD-FO de Côte-d’Or, entre 1976 et 1980.

Membre du comité fédéral national de la Fédération des industries électrique et gazière de 1970 à 1997 et de la commission exécutive fédéral de 1974 à 1997, Daniel Épaulard fut élu au secrétariat fédéral une première fois entre 1978 et 1982 puis de 1990 à 1997, se chargeant alors du secteur de la formation des militants et de l’activité dans les départements d’Outre-mer. Il représenta également la fédération FO au sein de la Commission supérieure nationale du personnel (CSNP) d’EDF-GDF, comme membre de la sous-commission classement avancement. Il fut enfin administrateur de la CCAS.

Son épouse, Maryse Épaulard, fut déléguée du personnel FO, et le couple eut un fils.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article148873, notice ÉPAULARD Daniel, Louis par Paul Boulland, version mise en ligne le 16 septembre 2013, dernière modification le 16 septembre 2013.

Par Paul Boulland

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé (avril 2010).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément