EYNAUD Roger

Par Julien Lucchini

Né le 6 janvier 1927 à Istres (Bouches-du-Rhône), mort en décembre 2017 ; cadre EDF ; syndicaliste CGT, directeur de mutuelle ; militant communiste des Bouches-du-Rhône.

Fils de Albert Eynaud, instituteur, sympathisant socialiste inorganisé et de Zoé Boyer, institutrice,
Roger Eynaud avait neuf frères et sœurs. Il obtint le brevet industriel et était titulaire des CAP de modeleur-mécanicien et dessinateur industriel. Résidant à Marseille (Bouches-du-Rhône) durant la Seconde guerre mondiale, il rejoignit en juin 1944 la Haute-Loire puis l’Ardèche et participa à la libération de Privas (Ardèche), au sein des FTPF.

Travaillant à Marseille, il adhéra en 1945 à la CGT, au sein du syndicat du gaz et de l’électricité de Marseille. La même année, il adhéra également au Parti communiste. Membre du comité de la section PCF des Crottes (XVe arr. de Marseille) de 1946 à 1947, membre du secrétariat de la section de Castellane (VIe arr.) de 1947 à 1956, il rejoignit à nouveau le comité de la section des Crottes en 1957. La même année, Roger Eynaud fut élu membre du comité fédéral PCF des Bouches-du-Rhône, fonction qu’il conserva jusqu’en 1964. Cadre EDF, il fut également durant cette période membre du bureau départemental de l’Union des jeunesses communistes de France (UJCF) (1957-1959), responsable de la jeunesse (1959-1960) et avait suivi en 1959 une école centrale d’un mois du PCF.

En 1964, il intégra la commission fédérale de contrôle financier et suivit une école centrale de quatre mois du PCF puis, de 1965 à 1972, il réintégra le comité fédéral PCF. En 1966, il faisait parti de la commission des intellectuels (Ingénieurs, techniciens et cadres).

Directeur de la mutuelle des travailleurs depuis 1962, il quitta le comité fédéral en 1972 pour se consacrer à cette responsabilité.

Roger Eynaud reprit son emploi au GDF en 1975 jusqu’à la retraite en 1982, il se consacra dès lors à sa passion pour la peinture et la sculpture. Pendant plusieurs années, le soir, il donna des cours de dessin aux jeunes compagnons du devoir et travailla avec eux dans la journée sur la taille de la pierre.

Marié à Jeannette Galian, Roger Eynaud était père de deux filles en 1957.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article148600, notice EYNAUD Roger par Julien Lucchini, version mise en ligne le 30 août 2013, dernière modification le 22 mars 2019.

Par Julien Lucchini

SOURCES : Arch. du comité national du PCF. — Notes d’Alexandre Courban. — Notes de son épouse, Jeannette Galian.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément