OLIVIER François, Victor, Ernest

Par Jacques Girault

Né le 17 avril 1900 à Plan-de-la-Tour (Var), mort le 13 août 1977 à Fréjus (Var) ; employé des chemins de fer ; militant syndicaliste ; militant communiste à Saint-Raphaël (Var)

Fils d’un boulanger devenu chef de gare au Sénégal, d’opinions tr s avancées, et d’une employée des chemins de fer, François Olivier reçut les premiers sacrements catholiques. Son p re travaillait aux chemins de fer du Sud-France et sa famille alla habiter Toulon vers 1909. Il fréquenta l’institution des Maristes à La Seyne, puis l’Ecole pratique de commerce et d’industrie Rouvière à Toulon où il obtint le brevet élémentaire. Entré à la Compagnie de chemins de fer du PLM, le 7 avril 1917, comme homme d’équipe à Toulon, il re ut un enseignement professionnel à partir de 1918. Après son service militaire ˆ Grenoble (Is re) dans l’Artillerie, embauché comme homme d’équipe à Toulon, le 5 avril 1924, il fut affecté successivement aux dépôts de Saint-Raphaël, La Clayette (Saône-et-Loire), Les Arcs, puis revint ˆ Saint-Raphaël en avril 1937.

François Olivier se maria religieusement en avril 1924 à Plan-de-la-Tour. Le couple eut deux enfants. Sa femme mourut en juin 1931.

Syndiqué à la CGTU, puis à partir de 1936, à la CGT, Olivier exerça diverses responsabilités locales (secrétariat ou trésorerie). Adhérent au Parti communiste à Toulon, en 1934, il occupa des responsabilités diverses et fut candidat aux élections municipales complémentaires de Saint-Raphaël, le 20 mars 1938 (163 voix sur 2 428 inscrits).

Pendant la guerre, affecté spécial, François Olivier participa activement à la Résistance. Responsable local du Parti communiste français, il fut candidat à toutes les élections municipales jusqu’en 1965. Aide-surveillant (service électrique), le 1er février 1937, il passa surveillant à Saint-Raphaël, le 1er janvier 1948, puis surveillant principal de deuxième classe l’année suivante et partit à la retraite, le 1er mai 1955.

Ses obsèques civiles se déroulèrent en présence de ses camarades communistes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article148015, notice OLIVIER François, Victor, Ernest par Jacques Girault, version mise en ligne le 18 octobre 2014, dernière modification le 25 juillet 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 35 3.- Renseignements fournis par la fille de l’intéressé et par la direction du personnel de la SNCF. - Arch. Jean Charlot (Centre d’histoire sociale du XXe siècle).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément