COCHAND Roger, Alexandre, Jacques

Par Michel Dreyfus

Né le 7 septembre 1916 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort le 13 octobre 1993 à Trets (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier du Gaz ; militant communiste et syndicaliste CGT de Marseille ; membre du bureau de la Fédération CGT de l’Énergie, administrateur de la CCAS ; conseiller municipal de Marseille.

Fils d’un menuisier ébéniste, Roger Cochand fut embauché à la Régie intéressée du Gaz de Marseille avant 1939. Fait prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale, il s’évada puis, après la Libération, travailla au centre EDF-GDF de Marseille jusqu’à sa retraite en 1970. Il était marié, sans enfant.

De 1956 à 1960, Roger Cochand fut secrétaire général du syndicat CGT ouvriers-employés du centre EDF-GDF de Marseille. En octobre 1956, il fut élu au bureau de la Fédération CGT de l’Énergie lors de son XXe congrès et réélu à cette même instance au congrès suivant (Paris, novembre 1959). Vice-président de la Caisse mutuelle complémentaire d’action sociale (CMCAS) de Marseille de 1955 à 1960, il fut également administrateur titulaire puis suppléant de la Caisse centrale d’activités sociales (CCAS), d’août 1960 à avril 1964.

Membre du Parti communiste, il fut conseiller municipal de Marseille de 1954 à 1970.

Il s’était marié le 24 juillet 1937 dans sa ville natale puis remarié le 1er juin 1995 à Marseille.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article147844, notice COCHAND Roger, Alexandre, Jacques par Michel Dreyfus, version mise en ligne le 16 novembre 2014, dernière modification le 16 novembre 2014.

Par Michel Dreyfus

SOURCES : Notice fournie par l’intéressé (février 1996). — Arch. FNE-CGT : déclaration des organismes dirigeants, XXe congrès. — R. Gaudy, Les porteurs d’énergie, Paris, Temps Actuels, 1982. — Notes de Louis Botella. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément