PELTRIAUX Albert, Henri

Par Didier Bigorgne

Né le 7 janvier 1915 à Béziers (Hérault), exécuté par les Allemands le 21 août 1944 à Brandebourg (Allemagne) ; instituteur ; militant syndicaliste ; militant communiste ; résistant.

Fils d’un ouvrier mouleur et d’une couturière, Albert Peltriaux fit ses études à l’École normale d’instituteurs de Charleville (Ardennes). Il débuta sa carrière professionnelle dans le village de Floing, puis il fut nommé dans la cité cheminote de Nouvion-sur-Meuse. En 1936, il était membre de la commission des Jeunes de la section ardennaise du Syndicat national des instituteurs. Le 12 avril 1939,à Nouvion-sur-Meuse, il épousa Simone Lassaux, sans profession, qui lui donna un fils.

Albert Peltriaux était trésorier de la Région des Jeunesses communistes des Ardennes quand éclata la Seconde Guerre mondiale. Il se réfugia dans le département des Deux-Sèvres où il organisa des groupes de résistants. Arrêté par la Gestapo en avril 1943, il fut emprisonné, puis déporté.

Les cendres d’Albert Peltriaux furent rendues à sa famille le 12 février 1958.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article147561, notice PELTRIAUX Albert, Henri par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 27 juin 2013, dernière modification le 2 juillet 2013.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Bulletin de la section ardennaise du Syndicat national des instituteurs, année 1936. — l’Humanité-Dimanche, Une semaine dans les Ardennes, année 1958.

Version imprimable Signaler un complément