OSOUF Charles, Bernard

Par Jacques Girault

Né le 1er septembre 1914 à Tilly-sur-Seulles (Calvados), mort le 25 mars 1998 à Bayeux (Calvados) ; instituteur ; militant syndicaliste dans le Calvados ; militant socialiste, conseiller municipal de Bayeux.

Charles Osouf (parfois orthographié Ozouf) instituteur à Littry (Calvados), effectuant son service militaire à Rouen (Seine-Maritime) avec le grade de caporal-chef, se maria en août 1937 à Saint-Hilaire-Petitville (Manche). Il devint directeur d’école à Bayeux où il prit sa retraite en 1971.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, élu de la tendance « Unité et action », responsable de la tendance dans la région du Bessin, il intervint lors de la réunion du conseil national du SNI, le 11 avril 1965.

Militant socialiste, pour les élections municipales de Bayeux en 1965, il figurait en deuxième position sur la liste présentée par le Parti communiste français qui fut battue. En 1971, il était en tête de la liste de gauche et fut élu. En 1977, il conduisait la liste socialiste et fut le seul élu. Il fit partie des commissions, Équipement et urbanisme, révision du Plan d’occupation des sols, Finances et affaires générales, Hygiène et sécurité et surplus ménagers (Syndicat de communes pour le traitement des déchets). Il fut délégué du conseil municipal au conseil d’administration du centre hospitalier général de Bayeux.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article147362, notice OSOUF Charles, Bernard par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 juin 2013, dernière modification le 20 juin 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. mun. Bayeux, 3267, 3268, registres de délibérations du Conseil municipal . — Archives du comité national du PCF. — Presse syndicale. — Note de Guy Julienne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément