MONTILLET Paul, Louis, Lucien

Par Alain Dalançon

Né le 12 avril 1918 à Capdenac-Gare (Aveyron), mort le 3 décembre 1998 à Fontaine (Isère) ; professeur dans l’enseignement technique ; militant syndicaliste du SNET puis du SNES, co-secrétaire académique (1970-1975) ; militant communiste.

Paul Montillet à côté d’Yves Eveno au congrès du SNES de 1971 (© IRHSES)
Paul Montillet à côté d’Yves Eveno au congrès du SNES de 1971 (© IRHSES)

Le père de Paul Montillet était soudeur au dépôt de la compagnie de chemins de fer P.-O. (Paris-Orléans), sa mère sans profession. Alors qu’il était encore étudiant, il se maria le 6 août 1938 avec Pierrette Imbert, institutrice, fille d’un employé de distillerie, avec laquelle il eut huit enfants.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il fut blessé et pensionné à la suite de la perte d’un poumon.

Paul Montillet fut nommé à la rentrée d’octobre 1949 professeur d’électricité-mathématiques à l’école Vaucanson de Grenoble (Isère), devenue en 1959 lycée technique, et y effectua toute sa carrière jusqu’en 1978.

Il milita d’abord au Syndicat national de l’enseignement technique et en fut secrétaire départemental en 1959 puis secrétaire adjoint au début des années 1960 se réclamant du courant de pensée « Union pour une action syndicale efficace ». A partir de 1963, il ne figura plus dans l’organigramme du SNET départemental (dont le secrétaire était Favre) ou régional, (dont le secrétaire était Michel Couëtoux). En effet, à partir de cette date, il fut membre de la commission administrative de la section départementale de l’Isère de la Fédération de l’Éducation nationale avec Clément Bon, militant communiste du SNI, qui allait en devenir secrétaire en 1965 ; il assista à ce titre au congrès fédéral de décembre 1963 dont il rendit compte devant le congrès régional du SNET.

Il militait en même temps au Parti communiste français auquel il avait adhéré en 1938 ; en 1956, il devint membre de la commission fédérale de contrôle financier où il fut réélu jusqu’en 1964, tout en étant membre du comité de la section de Grenoble sud-ouest, puis il fut élu au comité fédéral en 1965. Paul Montillet militait aussi beaucoup au Mouvement de la Paix, dont il était membre du bureau départemental au début des années 1950 et dont il devint le secrétaire au début des années 1960 ; il était d’ailleurs intervenu au congrès de Grenoble du SNET en 1948 pour engager le syndicat à combattre pour la paix.

L’année qui suivit la création du nouveau Syndicat national des enseignements de second degré, il fut élu en 1967, en vertu de la clause de sauvegarde des statuts, co-secrétaire adjoint de la section académique (S3) de Grenoble, représentant l’ancien SNET, au côté de Jean-Jacques Kirkyacharian pour l’ancien SNES, alors que les postes de co-secrétaires généraux étaient détenus par Jean-Marie Pousseur et Pierre Masseboeuf. A la suite des élections à la CA académique de 1970 qui donnèrent la majorité absolue à la liste « Unité et Action », et de la démission de Pousseur, militant « Indépendance et Démocratie », la direction du S3 fut remaniée : Montillet devint co-secrétaire général avec Kirkyacharian puis secrétaire adjoint auprès de Yves Eveno à partir de 1973. Il occupa cette fonction jusqu’en 1975, année où la direction du S3 fut à nouveau très substantiellement remaniée avec l’arrivée de nombreux jeunes nouveaux militants qu’il avait contribuer à former. Il resta cependant encore quelques années membre du bureau académique. Au cours de ces années, il s’occupa très efficacement de toutes les questions liées à l’enseignement technique et de ses personnels (notamment les professeurs techniques adjoints) et plus largement de toutes les questions corporatives : salaires et postes.

Retraité, il fut le secrétaire académique des retraités du SNES et membre du bureau départemental de la Fédération générale des retraités jusqu’en 1991.

Veuf depuis 1987, il se remaria en mars 1991 à Fontaine avec une retraitée et vint habiter cette ville.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article146726, notice MONTILLET Paul, Louis, Lucien par Alain Dalançon, version mise en ligne le 23 mai 2013, dernière modification le 25 mai 2013.

Par Alain Dalançon

Paul Montillet à côté d’Yves Eveno au congrès du SNES de 1971 (© IRHSES)
Paul Montillet à côté d’Yves Eveno au congrès du SNES de 1971 (© IRHSES)

SOURCES : Arch. IRHSES. — Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par son fils Paul. — Notes de Jacques Girault.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément