MOUSSION Eugène, François

Par Jean Reynaud

Né et mort à Marseille (Bouches-du-Rhône), 6 juillet 1905-23 décembre 1984 ; professeur technique adjoint à Marseille ; militant syndicaliste.

Dernier fils d’un employé comme peseur-juré sur les quais, franc-maçon, et d’une piqueuse de bottines devenue femme de ménage, catholique, Eugène Moussion ne reçut pas les premiers sacrements religieux. Après avoir obtenu une dispense, il se maria religieusement le 30 avril 1932 à Marseille avec une couturière (première main) devenue épicière de 1945 à 1950, catholique. Le couple eut une fille qui reçut les premiers sacrements catholiques.

Eugène Moussion, après une scolarité en école pratique de commerce et d’industrie, devint ajusteur traceur. Il fut recruté à l’EPCI de Marseille comme instructeur ajusteur en octobre 1938. Il fut affecté spécial en septembre 1939 à l’EPCI. Il enseigna comme PTA de mécanique dans cet établissement qui devint École nationale d’enseignement technique, puis lycée technique d’État du Rempart jusqu’à sa retraite en 1968.

Réformé du service militaire, non mobilisé en 1939, il fut réquisitionné sur les voies ferrées de Marseille en 1944.

Militant actif du Syndicat national de l’enseignement technique (tendance « Union pour une action syndicale efficace »), Eugène Moussion fut, dans l’immédiat après-guerre, l’un des principaux animateurs de la section académique du SNET et de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale des Bouches-du-Rhône. Il participa à plusieurs congrès nationaux du SNET, défendant les professeurs techniques et les « Ateliers ». Militant de l’association de parents d’élèves du collège Anatole France où sa fille était inscrite, il fut plus tard secrétaire puis trésorier de l’Amicale des anciens et anciennes élèves des écoles pratiques. Il militait aussi dans le Mouvement pour l’abondance.

Eugène Moussion fut incinéré.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article146511, notice MOUSSION Eugène, François par Jean Reynaud, version mise en ligne le 16 mai 2013, dernière modification le 16 mai 2013.

Par Jean Reynaud

SOURCES : Arch. Nat., F 17/29234. — Arch. syndicales. — Renseignement fournis par Christiane Renaudier, fille de l’intéressé (2012). — Notes de Jacques Girault.

Iconographie : - Moussion et sa fille en 1940. - Enseignants du collège technique de garçons de Marseille en 1945, au quatrième rang, Moussion, troisième de gauche à droite. - Moussion et ses élèves en 1946, au milieu du deuxième rang.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément