MATTEI Cornelio

Par Daniel Grason

Né le 13 septembre 1897 à Viola dans le Pïémont (Italie) ; garçon de café ; antifasciste ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils de Jean et de Marie, née Bogglio, Cornelio Mattei vint en France en 1922, il résida successivement à Monte-Carlo, Nice et Vichy. Il arriva à Paris en 1925, était en règle avec la législation sur l’immigration. En octobre 1936, il partit en Espagne combattre dans les Brigades internationales, il fut rapatrié en janvier 1939.

Il logea à partir du 16 novembre 1940 dans une chambre au 25 bis rue des Chaufourniers à Paris XIXe arr. Connu pour ses idées antifascistes, après une enquête de voisinage le commissariat de police du quartier Combat le répertoria comme « anarchiste ». Un policier écrivit qu’il s’était « souvent fait remarquer pour ses idées libertaires », sans faire « œuvre de militant ».

Les Renseignements généraux firent figurer le 16 février 1942 Cornelio Mattei sur une liste d’ex-miliciens transmise aux Autorités allemandes en réponse à une note de l’Etat-major allemand du 31 janvier 1942.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article146375, notice MATTEI Cornelio par Daniel Grason, version mise en ligne le 12 mai 2013, dernière modification le 16 juillet 2018.

Par Daniel Grason

SOURCE : Arch. PPo. 1W 0342.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément