THIRIFOCQ Eugène [THIRIFOCQ Louis, Joseph, Eugène, Constant]

Né le 24 décembre 1814 à Lille (Nord) ; professeur de coupe et de vêtement ; franc-maçon ; sympathisant actif de la Commune de Paris.

Thirifocq fit faillite le 26 mai 1846 à Valenciennes (Nord) — aucune condamnation ne figure toutefois aux sommiers.

À l’exemple de la coopérative lilloise l’Humanité, créée en 1848, il fonda à Valenciennes la coopérative l’Économique qui délivrait, à prix réduits, des denrées aux ouvriers.

Après le coup d’État, en janvier 1852, Thirifocq s’enfuit, et une perquisition opérée chez lui livra à la police une liste d’actionnaires éventuels et une lettre de Degresse indiquant que la coopérative devait être organisée par les ouvriers eux-mêmes.

Dans la nuit du 24 au 25 février 1858, Clavelly et Thirifocq furent de nouveau arrêtés. Ils furent relâchés après diverses démarches en leur faveur : celle d’un sénateur et celle du maire de Valenciennes.

Thirifocq habitait, en 1871, 20, rue Saint-Roch, à Paris, Ier arr. Il fut un temps Vénérable de la Loge « Jérusalem Écossaise » et orateur de la première section de la Grande Loge centrale de France du rite écossais.

Le 26 avril 1871, il fut un des premiers à proposer une manifestation maçonnique aux remparts en faveur de la Commune de Paris et fut un des principaux animateurs du défilé maçonnique du 29 avril. Les manifestants, au nombre de plusieurs milliers, porteurs de dizaines de bannières maçonniques, furent reçus à l’Hôtel de Ville par des membres de la Commune, notamment Félix Pyat et Charles Beslay. La manifestation, qui réunissait, outre les francs-maçons, des compagnons et sans doute aussi des citoyens n’appartenant ni à l’un ni à l’autre de ces groupements, se rendit à l’Arc de Triomphe, puis aux remparts, et envoya, auprès de Thiers, une délégation composée des F ... Fabreguette, Lavaque et Thirifocq. Ce fut un échec. Le mouvement avait été désavoué la veille par une réunion de Vénérables (8 voix contre 6), ce qui n’empêcha pas certains francs-maçons de lancer, le 5 mai, un appel de la « Fédération des Francs-Maçons et Compagnons de Paris » constituée le 2 mai, appel « à leurs Frères de France et du monde entier » qui se terminait par ces mots : « Vive la République ! Vivent les Communes de France fédérées avec celle de Paris ! »

Après la défaite de la Commune, Thirifocq réussit à fuir. Il arriva en Belgique le 31 août 1871 et sa femme le rejoignit le 30 septembre suivant. Ils habitèrent Bruxelles où Thirifocq travailla, gagnant bien sa vie, semble-t-il. En 1872, il fit imprimer une brochure « en faveur de l’amnistie et de la levée de l’état de siège de Paris et des grandes villes de France ». Elle fut mise en vente à Bruxelles en octobre. Il y dénonçait aussi certains francs-maçons qui avaient commandé « non seulement le feu sur le peuple, mais les exécutions sommaires ! »

Par contumace, le 18 juin 1875, le 3e conseil de guerre le condamna à la déportation dans une enceinte fortifiée ainsi que deux autres francs-maçons, Deschamps M. et Massé E. La femme de Thirifocq mourut à Bruxelles le 19 août 1875, lui-même fut amnistié le 17 mai 1879.

L’appel du 5 mai 1871 en faveur de la Commune de Paris était signé par des compagnons — voir Cabanié dit Carcassonne-l’Ami-des-Arts — et par les francs-maçons suivants :

Audoyer, Balduc, Beaumont (De), Budaille (ou Boudaille ?), Couturier (ou Coudurier ?), Deschamps M., Durand, Élin J.-B., Fauchery, Gambini A. (ou Gambier ?), Goutez, Grandclaude (ou Grandelande ?), Grasset, Klein L., Lachambeaudie P., Lacombe, Lebeau L., Lemaître A., Longepied, Lovet E., Magdelenas (ou Magdelenos ?), Martin, Massé E., Mossarenghy, Parché J.-B., Radigue, Rémy J., Rousselet, Thirifocq E., (qui signa le premier), Vaillant E., Vincent.

Voir pour l’Économique : Clavelly A., Deltombe L., Desquesne B., Dupont E., Laurent J.-B., Pierker E., Pierker J., et, pour l’Humanité : Auguste Lebrun.

Liste — établie d’après l’état des recherches à la publication du dictionnaire en 1971 — des Francs-Maçons figurant dans les tomes IV à IX du Dictionnaire et ayant, pour la plupart, participé à la Commune ou sympathisé avec elle : Aconin Ch., Allemane J., Amouroux Ch., Anselme, Argenton J., Artaud F., Assi A., Audoyer, Audric J.-B., Avisard V., Babick, Baillé J., Balduc, Ballière E. Achille, Barbécot J.-B., Barbier, Barnout H., Bataille E., Bayeux-Dumesnil J., Beaumont (De) Henri, Beer, Benoist Th., Benoit Christophe, Béraud, Bergeret J., Bernard Louis, Bersia J., Beslay Ch., Beutel J., Bibal, Boirot V., Boisgontier J.-B., Borsendorff L., Bouillard E., Bouinais., Bourette Ernest, Bousquet Étienne, Boyer G., Braud Cl., Brisson, Bruyère F., Budaille ou Boudaille, Budor P., Burtin J., Camélinat Z., Cantagrel F., Casse G., Cavalier G., Celz, Chaffaut Ch., Chalain L., Chanut J., Chevrot P., Cirode B., Citeau J., Cladel L., Clément J.-B., Combault A., Conches A., Considerant, Coppens, Coudurier ou Couturier, Courmeaux Th., Couturier E., Culot E., Da Costa E., Dandre, Delsorbier, Denis P., Deraismes Maria, Derouilla J., Desbordes, Deschamps M., Deslion, Desnos E., Dienne A. ? Doby P., Douvet P., Douvril, Dubois J., Ducrocq J., Dupuis L., Durand., Duturbure E., Élin J.-B., Eudes E., Fabreguette, Faillet M., Faltot N., Fano, Fauchery, Faure J.-B., Fernoux H., Fortuné, Fournaise J., France H., Fribourg E., Gaillard, Gambini A., Gaparoux A., Garcin J., Garnier É., Gérard A., Girgois (?), Goupil E., Gousselot P., Goutez, Grasset, Grousset, Guiffot, Guilbault L., Hamel E., Hayum-Haymann, Héligon J.-P., Hermann D., Herpin-Lacroix A., Hirsch, Hirsiger J., Jaclard V., Jalade-Lafond, Jeannon, Jeunesse, Johannard J., Josselin F., Jourde F., Klein L., La Cecilia N., Lachambeaudie P., Lachastre (baron de), Lacombe, Lafargue P., Lallemant A., Laloge F., Landeck B., Lardenet F., Largeau V., Largillière J., Laterrade Ch., Lavaque, Lavenir M., Leballeur-Villiers, Lebeau L., Lecamp B., Lecamp L., Lecointe A., Leconte Minor, Lefrançais G., Le Lubez V., Lemaître A., Lemaître Ch., Lepilleur M., Levacque Ch., Lévy A., Lévy M., Limonaire, Limousin Ch., Longepied, Longuet Ch., Lortan A., Lovet E., Lucipia L., Lullier Ch., Macé, Magdelenas, Magdonel P., Mahiet J., Malon B., Maneuvre, Marchal, Marétheux L., Martin, Martin A., Martin J., Martinet O., Marty L., Massé E., Massen E., Mathieu (docteur), Maugras P., Maurel, May Alb., May E., May G., Mayer S., Mégy E., Melliet L., Michel Louise, Mink Paule, Moiré, Monet J., Monière, Monin J.-B., Mossarenghy, Motard, Murat A., Mutin F., Nastorg J.-M., Navarre E., Niboyet Eugénie, Noyet, Onimus E., Orange Eug., Paget-Lupicin, Parché J.-B., Parent U., Pêcheur, Pélin G., Petit-Huguenin, Pinland, Place H., Ponnat (De), Pottier E., Préau de Vedel E., Préquin, Prévost Marguerite, Privé F., Prost V., Protot E., Prud’homme C., Prud’homme J., Radigue, Ragaigne, Raisant A., Ranc A., Ranvier, Raveau Ph., Rayer F., Razoua E., Reclus Elie, Reclus Élisée, Refauvelet L., Regnard A., Régnier F., Rémond J., Rémy J., Rheims, Richard, Richard E. dit Grabuge, Rieutord A., Rivot de Bazeuil, Rochefort H., Rouen J.-B., Rouffet Alf., Rougier, Rousselet, Royer Ch.-J., Saugé, Séguin L., Serre, Sian, Siémen A., Simon, Talbot E., Tennevin, Théron, Thibaudier F., Thirifocq E., Thuillier, Tolain H., Trépier E., Truchard L., Truchot S., Vaillant E., Valats H., Vallès J., Vaubourg N., Verdure A., Verlet H., Vésinier P., Viard P., Viette J., Vilmotte, Vincent, Virtely L., Voisin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article146231, notice THIRIFOCQ Eugène [THIRIFOCQ Louis, Joseph, Eugène, Constant], version mise en ligne le 28 avril 2013, dernière modification le 23 septembre 2018.

OEUVRE : Amnistie ! Plus d’état de siège ! (brochure mise en vente à Bruxelles en octobre 1872).

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/859 A. n° 3372 S 79. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil. — Arch. Dép. Nord, M 140/31, 140/33, 140/34, 141/76, 141/89. — Archives du Grand-Orient (Bibl. Nat.) Cote 1632, vol. III (Suppliques au G... O..., 1870-1872) et VI (Opinion des journaux sur la manifestation du 29 avril 1871. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 255825 (en 1880) et Archives de la Ville de Bruxelles (carton 18). — Le Vengeur, 10 mai 1871). — État civil, Lille.

Version imprimable Signaler un complément