MITOT Jean, Charles

Par Jacques Girault

Né le 6 septembre 1935 à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or) ; professeur d’enseignement général des collèges en Seine-et-Marne ; militant syndicaliste ; militant communiste, maire de Varennes-sur-Seine.

Fils d’un garde-forestier, agent technique aux Eaux et Forêts, anticlérical, Jean Mitot entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Melun (Seine-et-Marne) en 1952. Titulaire du baccalauréat, il fut instituteur à Fontainebleau de 1956 à 1958. Il effectua une année de formation à la Faculté des Sciences de Dijon et fut nommé professeur d’enseignement général aux collèges de Verneuil-l’Etang (1959-1960) puis de Varennes-sur-Seine (1960-1962).

Jean Mitot effectua son service militaire en 1962-1963 en Algérie comme soldat de première classe. Après un bref passage dans un groupe scolaire primaire de Montereau, il retrouva un poste au collège de Varennes-sur-Seine qu’il occupa jusqu’à sa retraite en 1995.

Il se maria uniquement civilement en juillet 1968 dans la commune avec Jeanine Marmas, agent du trésor public, membre du Parti communiste français. Le couple eut deux enfants.

Jean Mitot adhéra au Syndicat national des instituteurs à l’école normale en quatrième année en 1956 où il fut le délégué syndical. Il fut, dès son entrée dans la profession, délégué du SNI pour les « jeunes » dans les cantons de Fontainebleau puis de Montereau. Par la suite, il fut délégué du SNI-PEGC au collège de Varennes-sur-Seine. Il prit part à des réunions en URSS et en Tchécoslovaquie en 1965 et 1966 consacrées au renouveau du cinéma tchécoslovaque. Il participa à une délégation de la section départementale du SNI avec la République démocratique allemande à Pâques 1968 où furent mises en débat des réflexions autour du « Printemps de Prague ».

Jean Mitot fut actif au sein du comité pour la paix en Algérie à Fontainebleau en 1957-1958. Il adhéra à l’Union des étudiants communistes à Dijon en juin 1959 puis au PCF en 1960 à Verneuil-l’Etang. Il dut renoncer pour « raisons familiales » à participer au stage des instituteurs communistes organisé en 1960 par le PCF. Il devint secrétaire à la propagande, puis secrétaire politique de la section communiste de Varennes-sur-Seine en 1964. Il entra au comité de la fédération communiste en 1964, fut membre de la commission fédérale de contrôle financier de 1972 à 1974, puis revint au comité fédéral de 1974 à 1979 où il demanda à ne pas être réélu. De 1992 à 2008, il fit partie du bureau départemental de l’association des élus communistes et républicains.

Candidat aux élections municipales de Varennes-sur-Seine en 1965, il fut élu et devint premier adjoint au maire en 1971 à 1992, tour à tour délégué aux questions scolaires, aux finances, à l’information et la communication municipales, aux activités culturelles (création et animation d’un ciné-club à Varennes de 1966 à 1971). Maire de 1992 à 2008, il fut conseiller municipal par la suite. Sous ses mandats de maire, furent réalisés notamment l’aménagement d’un parc public, les constructions d’un centre culturel avec bibliothèque, d’un centre de loisirs, de logements sociaux dans le cadre d’une restructuration du centre ville, des aménagements de voirie. Candidat aux élections au Conseil général dans le canton de Lorrez-le-Bocage-Préaux à plusieurs reprises et dans le canton de Montereau en 2005, en 2012, il présidait depuis mars 2001 le syndicat mixte intercommunal d’adduction d’eau potable de Varennes qui regroupait cinq communes. Il fut le vice-président de la communauté de communes des Deux Fleuves regroupant quatorze communes, dont Montereau-Fault-Yonne, de 2003 à 2008.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article145784, notice MITOT Jean, Charles par Jacques Girault, version mise en ligne le 27 mars 2013, dernière modification le 27 mars 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Note de Clotilde Bouatba.

Version imprimable Signaler un complément