BIANCO René, Germain, Dominique

Par Louis Botella

Né le 21 juin 1908 à Constantine (Algérie), mort le 25 janvier 2008 à Lyon (Ve arr.) ; artiste lyrique ; musicien ; syndicaliste Force ouvrière (FO) du Spectacle.

René Bianco était le fils de Dominique Bianco et d’Ermeline Garino.

Il étudia le chant au conservatoire de sa ville natale et débuta sa carrière professionnelle comme basse puis il chanta à Bône (Annaba).
Il se produisit jusqu’au milieu de la Seconde guerre mondiale dans les plus grands théâtres d’Afrique du Nord (Alger, Oran, Tunis...).

Le 3 juin 1948, il fut admis à l’Opéra de Paris. Il interpréta de très nombreux rôles de baryton dans les grands classiques de l’opéra. Il procéda également à de nombreux enregistrements de disques.

Il poursuivit une carrière qui le mena à travers l’Europe comme artiste lyrique et professeur de chant. Il donna également des cours au conservatoire de musique du Québec.

Au plan syndical, il fut élu, lors de sa création le 19 décembre 1958 à Paris, président de la section FO des artistes lyriques des théâtres nationaux, majoritaire dans cette catégorie de personnel. Cette section fut affiliée au syndicat national libre des acteurs FO et à la Fédération syndicaliste FO du Spectacle.

René Bianco cessa sa carrière professionnelle en 1990 et il se retira dans la région lyonnaise. Il décéda étant presque centenaire.

Au moment de son décès, il demeurait à Charbonnières-les-Bains (Rhône) et il était veuf de Marie Said.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article145657, notice BIANCO René, Germain, Dominique par Louis Botella, version mise en ligne le 19 mars 2013, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : Force ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 1er janvier 1959. — Site Internet : www.artlyrique.fr. — Sources diverses. — Information de la mairie de Charbonnières-les-Bains (Rhône).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément