MILLOT Jacques, François

Par Jacques Girault

Né le 30 mai 1932 à Migennes (Yonne), mort le 17 juillet 2008 à Saint-Raphaël (Var) ; instituteur dans l’Yonne ; militant socialiste, conseiller municipal de Villeneuve-la-Guyard.

Fils d’un employé de la compagnie de chemins de fer PLM, Jacques Millot eut une éducation catholique, puis devint « fortement anticlérical ». Après avoir fréquenté l’école confessionnelle de la SNCF, en octobre 1940, il entra à l’école publique, puis fut élève du cours complémentaire de Laroche-Migennes. Titulaire du brevet élémentaire en 1947, il fréquenta le lycée Jacques Amyot d’Auxerre puis fut reçu à l’Ecole normale d’instituteurs d’Auxerre en 1949. En 1953, après avoir enseigné pendant un mois à Thorey, il partit au service militaire en novembre 1953 dans l’armée de l’air à Saint-Dizier (Haute-Marne) comme deuxième classe et, après avoir suivi le peloton d’élève-officiers de réserve à Caen (Calvados), le termina avec le grade d’aspirant en mars 1955. Il fut rappelé de septembre à décembre 1955 en Algérie.

Instituteur à Arces Dilo jusqu’en juillet 1955, il s’était marié religieusement en juillet 1954 à Saint-Florentin (Yonne) avec une institutrice dont le père, ouvrier d’usine était décédé et la mère, surveillante d’école maternelle publique, à la fin de sa vie votait pour les candidats d’extrême-gauche. Le couple eut deux filles qui furent seulement baptisées « sur l’insistance de sa mère ».

Après avoir été instituteur à Villechétive à sa démobilisation, Millot fut nommé, avec son épouse, en 1960 à Villeneuve-la-Guyard, dont il dirigea l’école jusqu’à sa retraite en 1987.

Millot fut membre de la section départementale du Syndicat national des instituteurs puis du Syndidat des enseignants-UNSA auquel il cessa d’appartenir à la retraite.

Millot adhéra au Parti socialiste unifié en décembre 1951 et était en 1962 le secrétaire de la section de Pont-sur-Yonne. Militant du Parti socialiste après le congrès d’Épinay, il fut élu conseiller municipal en 1965 et en 1971 (maire de droite). Il participa à la commission de la caisse des écoles et des sports. Réélu en 1977, sur une liste d’union de la gauche qui l’emporta, devenu adjoint supplémentaire, il participa aux commissions des finances, des travaux, du personnel communal et à la caisse des écoles. Délégué au Syndicat communal à vocations multiples, il fut le délégué du conseil au conseil d’administration du collège d’enseignement secondaire. Minoritaire aux conseils municipaux élus en 1983 (maire de droite) et en 1989 (maire de droite), il démissionna de l’assemblée communale en 1991. Il fut pendant ces années le trésorier de la coopérative de construction du lotissement « Les Cerisiers ».

Millot, correspondant local de L’Yonne républicaine, créa en 1962 une section locale de tennis de table à l’école puis en 1965 il fonda l’Association sportive de Villeneuve-la-Guyard comprenant trois sections (football, judo, tennis de table). En raison de son développement, une salle de sports en 1968 fut construite par des bénévoles animés par l‘instituteur. Il écrivit un livre historique sur Villeneuve-la-Guyard qui fut publié par les soins de la mairie en 2009 sous le titre Villeneuve de l’Age de pierre au XXeme siècle.

Millot fut incinéré. Un hommage fut rendu par le conseil municipal, le 9 septembre 2008 et son nom fut donné à la salle de sports et à la bibliothèque de la commune. En 2009, le tournoi départemental de tennis de table fut baptisé « Souvenir Jacques Millot ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article145079, notice MILLOT Jacques, François par Jacques Girault, version mise en ligne le 21 février 2013, dernière modification le 26 février 2013.

Par Jacques Girault

ICONOGRAPHIE : Photos d’identité de Jacques Millot dans les années 1980 et à la fin de sa vie.

SOURCES : Arch. Nat., 581AP/137/501. — Arch. mun. Villeneuve-la-Guyard. — Renseignements fournis par Martine Millot, fille de l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément