BOUNACEUR Mahammed, dit Mohamed

Par Daniel Grason

Né le 3 décembre 1900 au Douar Djemaa Saharidj commune de Mekla, département d’Alger (Algérie), fusillé par condamnation le 27 décembre 1941 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; terrassier.

Fils de Mohamed et de Labdi, née Titem bent Ali, Mahammed Bounaceur demeurait à l’hôtel du 6 rue Christophe-Colomb à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne). Il fut arrêté le 7 décembre 1941 par des policiers du commissariat de la ville alors qu’il tentait d’utiliser des faux-tickets de pain à la boulangerie Lombard 82 avenue Jules-Coutant. Fouillé, il portait sur lui un revolver à barillet à cinq coups de calibre 6 mm, chargé de trois balles. Il déclara avoir trouvé cette arme sur un chantier de terrassement de la porte d’Ivry où il travaillait quelque temps auparavant.
Livré aux autorités allemandes, le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.), le condamna à mort le 18 décembre 1941 pour « détention illégale d’armes et de munitions », il fut passé par les armes le 27 décembre au Mont-Valérien. Son inhumation eut lieu au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), division 10, ligne 3. Les journaux collaborationnistes Le Matin, Le Petit Parisien et L’Œuvre publièrent le 30 décembre 1941 un « Avis » annonçant son exécution.
Le 27 juillet 1945 le conseil municipal d’Ivry-sur-Seine attribua au sentier des Berges le nom de Mohamed Bounaceur ; son prénom véritable était cependant Mahammed.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article144786, notice BOUNACEUR Mahammed, dit Mohamed par Daniel Grason, version mise en ligne le 7 février 2013, dernière modification le 27 février 2017.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. 77W 171. – DAVCC, Caen, B VIII dossier 2 (Notes Delphine Leneveu et Thomas Pouty). – Arch. mun. Ivry-sur-Seine. – Le Matin, Le Petit Parisien et L’Œuvre du 30 décembre 1941. – Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément