RUFFIER Camille

Par Michel Aguettaz

Né le 15 octobre 1915 à Feissons-sur-Isère (Savoie), abattu le 5 août 1944, à Feissons au lieu dit Pierre marquée ; agriculteur ; résistant FTP.

Camille Ruffier était cultivateur à Feissons. Célibataire, il avait sa mère à charge. Il faisait partie du groupe FTP de son village. Depuis le 31 juillet, il faisait partie de l’équipe assurant la surveillance du col de La Bathie dans l’important dispositif mis en place pour protéger le plateau des Saisies où eut lieu le 2 août un très important parachutage diurne (72 avions). Le 5 août Camille Ruffier, Anthelme Trolliet, Jules Dunand et Émile Allemoz étaient descendus à Feissons pour ravitaillement. Repartis pour le col à bicyclette, chargés de vivres, ils furent surpris sur la nationale par un petit convoi allemand qui, attaqué peu avant Moûtiers, avait rebroussé chemin, et fit feu sur eux sans somations. Ayant échappé dans un premier temps à l’ennemi, Camille Ruffier, Anthelme Trolliet et Jules Dunand sortirent à découvert pensant que les Allemands étaient définitivement partis. Ils furent alors mitraillés et tués. Seul Émile Allemoz, resté caché, survécu et pu témoigner des évènements.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article144737, notice RUFFIER Camille par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 6 février 2013, dernière modification le 27 février 2017.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 961 W 31. — Pierre et Roger Calderini, Résistance : 3e sous- secteur (Tarentaise), Saint-Paul-sur-Isère, Association Renaissance et culture de Saint-Paul-sur-Isère, 1991.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément