MATHIEU Yves [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né en 1924 en Algérie, mort le 16 mai 1966 ; combattant de la France libre et de l’anticolonialisme ; avocat du FLN.

Yves Mathieu fut un actif avocat anticolonialiste. Avocat, il prit parti à partir de 1957 pour la cause du FLN et fut exclu du PCF. En mai 1960, il a défendu, devant le Tribunal permanent des forces armées de Marseille, les auteurs de l’attentat du 25 août 1958 contre le dépôt de pétrole de Mourepiane, près de l’étang de Berre.
Après les accord d’Evian, il vécut en Algérie et aida le gouvernement Ben Bella. Il rédigea des décrets sur les bien vacants et les expériences d’autogestion. Le coup d’état militaire du 19 juin 1966 mit fin à cette coopération. Il fut victime d’un accident d’automobile provoqué par un camion militaire le 16 mai 1966. Sa famille eut toujours un doute sur cet accident. Sa fille Viviane Candas en fit état dans son film documentire, Algérie du possible, 2016.

Son épouse, Gisèle Mathieu-Ohana, née Stolz, avocate, fut membre du collectif de défense du FLN algérien, membre du Parti socialiste. Elle mourut le 4 mai 2008 à Paris. Son second mari, Henry Ohana (1928-1990) fut militant de l’Indépendance algérienne.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article144527, notice MATHIEU Yves [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 29 janvier 2013, dernière modification le 1er février 2017.

Par René Gallissot

SOURCES : Le Monde, 10 mai 2008. — Film documentaire : Viviane Candas, Algérie du possible, la révolution d’Yves Mathieu, 2016, 88 mn..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément