Né le 22 juillet 1927 à Delémont (Jura, Suisse), mort le 6 janvier 1982 à Kyoto (Japon) ; sociologue libertaire.

Albert Meister
Né dans une famille de négociants, Albert Meister fréquenta l’école secondaire de Delémont, fit des études commerciales à Delémont et Neuchâtel puis suivit l’Université à Genève en sociologie, économie et psychologie. Il travailla aux États-Unis, à l’Université de Michigan comme maître assistant de recherche, à l’École des hautes études de Paris comme chargé de conférence. Directeur du Centre culturel Olivetti à Ivrea, où il se lia avec Hugo Fedeli* et, par lui, avec d’autres anarchistes italiens.
Il fut docteur de l’Université de Genève en 1958, avec une thèse sur les Associations coopératives et groupes de loisirs en milieu rural. Son séjour en Italie du Nord lui avait permis une étude socio-historique des développements associationnistes intervenus en liaison avec le processus d’industrialisation au Piémont dans les années 1850-1860. Ses travaux portent sur la sociologie des associations, l’autogestion et le développement rural ; il fonda ainsi la International Review of Community Development en 1958. Il était en contact avec le CIRA et son fondateur Pietro Ferrua*. En 1977, il participa à la création de la revue d’art et d’humour Le Fou parle. Il intervint à la rencontre internationale anarchiste sur l’autogestion (Venise, 1979), à laquelle il avait aussi envoyé une communication sous un autre pseudonyme.
Il avait épousé Jacqueline Berret, artiste sous le nom de Quinette Meister.

ŒUVRE : Coopération d’habitation et sociologie du voisinage, 1957. — Socialisme et autogestion, l’expérience yougoslave, 1964. — Participation, animation et développement, 1969. — La participation dans les associations, 1974. — L’inflation créatrice, 1975. — La soi-disant utopie du centre Beaubourg, 1976 (il signe Gustave Affeulpin), réédition, Grenoble : Burozoïque, 2011, postface d’Eric Dussert. — "Self-management e autogestione nell’industria e nella formazione", Interrogations, No 17-18, 1979.

SOURCES : Bibliothèque de Delémont. — Ephéméride anarchiste. — Fond Albert Meister à l’IMEC.

Marianne Enckell, complété par Claude Pennetier

Version imprimable de cet article Version imprimable