MICHEL Maurice, Henri

Par Gérard Boëldieu Jacques Girault

Né le 13 novembre 1887 à Contilly (Sarthe), mort le 25 mars 1980 à Caen (Calvados) ; instituteur dans la Sarthe ; militant syndicaliste et mutualiste.

Fils de propriétaires-cultivateurs « très modestes », Maurice Michel, d’éducation catholique, élève de l’école primaire supérieure de Mamers (Sarthe), titulaire du brevet élémentaire en 1909, devint instituteur. Instituteur stagiaire à Savigné-l’Évêque, poste qu’il occupa de 1911 à 1916, il fut titularisé en 1913. Mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, blessé, il était sous-lieutenant au 124e régiment d’infanterie à Laval (Mayenne) lorsqu’il épousa le 26 août 1916 à Savigné-l’Évêque Maria, Ernestine Rageot, institutrice de cette localité, née le 1er août 1891 à Saint-Georges-de-Rouelley (Manche), ancienne normalienne de ce département. Le couple eut deux fils.

De 1919 à 1927 Michel et sa femme furent instituteurs de campagne à Saint-Aignan ; de 1927 à 1937, ils devinrent instituteurs adjoints au Mans, lui à l’école Dulac (1927-1933) puis à l’école Ledru-Rollin (1933-1937), elle à l’école de filles du Cogner. À la rentrée scolaire de 1937, il obtint un poste de direction à Savigné-l’Évêque, où sa femme fut également mutée. Il y resta jusqu’à sa retraite en 1942.

Membre de l’Amicale, Michel adhéra au Syndicat national (CGT) en 1929. Il fut membre et trésorier du conseil syndical de la section départementale du SN puis du Syndicat national des instituteurs de 1932 à 1937.

Michel fut un des 301 fondateurs, en mai 1934, de la « société mutuelle d’assurances contre les risques de la Responsabilité civile automobile fondée par les instituteurs et institutrices publiques de France ». Il devint un des commissaires aux comptes à partir de 1934 et fut réélu pour trois ans en avril 1967. Il fut le correspondant départemental de la Mutuelle assurance automobiles des instituteurs de France du milieu des années 1930 à octobre 1970 et le président-fondateur de l’Association des adhérents à la MAAIF du département de Sarthe de mars 1936 à juin 1951, proposant de dissocier les fonctions de correspondant départemental et de président de l’association. Il demeura au bureau de l’association jusqu’au milieu des années 1970.

Sympathisant socialiste, Michel milita dans les mouvements laïques et encouragea son fils à s’engager dans la Résistance.

Son épouse décéda le 24 avril 1982 à Caen (Calvados).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article144136, notice MICHEL Maurice, Henri par Gérard Boëldieu Jacques Girault, version mise en ligne le 14 janvier 2013, dernière modification le 14 janvier 2013.

Par Gérard Boëldieu Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé. — Bulletin de l’enseignement primaire, département de la Sarthe (tableaux annuels de classement des instituteurs et institutrices).— Archives de la section MAIF de la Sarthe (Gérard Dupérat, Jacques Lambert).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément