METTÉ André, Haï

Par Jacques Girault

Né le 12 novembre 1905 à Tunis (Tunisie), mort le 30 octobre 1976 à Paris (XVIIIe) ; professeur à Nice puis à Paris ; militant communiste dans les Alpes-Maritimes.

Fils d’un collecteur des contributions, devenu journaliste, franc-maçon, victime de la Grande Guerre, André Metté, pupille de la Nation, élève du lycée d’Alexandrie (Égypte), titulaire du baccalauréat, obtint une licence ès-sciences à la Sorbonne en 1927 et un diplôme d’études supérieures en 1928. Admissible à l’agrégation de mathématiques en 1933, il fut reçu en 1934. Réformé pour myopie, délégué pour l’enseignement des sciences au collège de Toul (Meurthe-et-Moselle) en 1933, il fut nommé professeur au lycée de garçons de Nice. En application du décret du 26 decembre 1940 sur les lois raciales , il fut relevé de ses fonctions en mars 1941.

André Metté se maria en décembre 1934 à Courbevoie (Seine), avec Germaine, Mireille Grand, employée de banque, militante communiste, née le 20 janvier 1913 à Saint-Pétersbourg (Russie) dont le père, employé de banque, était chef d’une section des Croix de feu. Le couple eut un enfant et divorça en 1939 à Nice.

André Metté devint secrétaire du groupe de Nice des Amis de l’Union soviétique en 1938 à la suite de la mise à l’écart de militants soupçonnés des contacts avec des militants trotskistes selon un rapport parvenu au bureau politique, le 28 juillet 1938.

André Metté se remaria, en mars 1946 à Paris (XVIe arr.), avec Gilberte Lévy-Valensi, alors externe des hôpitaux de Paris, devenue médecin. Le couple eut deux enfants.

Réintégré comme professeur au lycée Impérial à Nice en septembre 1944, il devint professeur à Paris (lycées Charlemagne en 1945, Pasteur en 1946, Janson de Sailly en 1950. Il prit une retraite d’invalidité en 1970.

Sa sœur Renée Metté, déportée politique, pupille de la Nation, préparait l’agrégation de philosophie et vivait chez lui, à Paris, après la guerre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article143774, notice METTÉ André, Haï par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 décembre 2012, dernière modification le 23 décembre 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17/30137 A. — RGASPI, 517 1 1884, 1890

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément