POUCY Guy

Par Éric Belouet, Michel Dreyfus

Né le 21 août 1930 à Paris (XIVe arr. ), mort le 18 juillet 2005 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; électro-mécanicien puis releveur de compteurs EDF ; syndicaliste Force ouvrière, secrétaire de l’Union des syndicat FO de la région parisienne, secrétaire de la Fédération FO des Industries de l’énergie électrique et du gaz, président du GNP ; administrateur de la CCAS (1965-1973) et de l’IFOREP (1972-1976).

Fils de Louis Poucy et de Félicie Raynaud, Guy Poucy était le cadet de trois garçons. Après avoir obtenu le certificat d’études primaires et suivi deux ans de cours complémentaires, il fut embauché en 1944 comme électro-mécanicien à la Société nouvelle Pathé-cinéma où il travailla jusqu’en 1950. Il adhéra à la CGT en 1944 mais la quitta deux ans plus tard, en désaccord avec le système d’augmentations attribuées au pourcentage du salaire qu’il jugeait injuste. De tendance libertaire, il s’engagea en 1945 dans le mouvement laïque des Auberges de jeunesse dont il anima le groupe « Germinal » dans le XXe arrondissement de Paris.

À son retour du service militaire qui avait accompli d’octobre 1950 à avril 1952 au Maroc, Guy Poucy entra en 1952 au Centre de distribution de Paris-Électricité, comme releveur de compteurs. Il fut ensuite vérificateur de compteurs à partir de 1955. Ayant adhéré à Force ouvrière dès son entrée à EDF, il devint rapidement l’animateur et le délégué de la section de Charonne. Dès 1959, il assuma la fonction de secrétaire du syndicat FO du Centre de distribution mixte de Paris, comme permanent à partir de 1960. Délégué au congrès confédéral FO de 1961, Guy Poucy vota, au nom de son syndicat, contre le rapport d’activité présenté par la direction confédérale sortante. De 1962 à 1968, il fut un des secrétaires de l’Union des syndicats FO de la région parisienne. En 1966, au cours du congrès confédéral, il s’abstint lors du vote sur le rapport d’activité de la direction confédérale et vota en faveur de la motion Gérard Langlet.

Guy Poucy fut élu au comité de la Fédération FO des industries de l’énergie et du gaz lors de son VIIe congrès (avril 1961) puis à la commission exécutive et au comité à l’issue des VIIIe et IXe congrès (décembre 1963 et novembre 1965). Tout en continuant d’appartenir à ces deux instances, il abandonna ses fonctions de secrétaire de syndicat pour accéder au secrétariat fédéral au terme du Xe congrès (novembre 1967). Il siégea continuellement au secrétariat jusqu’en 1987 (XVIIe congrès, novembre 1987). En retraite depuis 1985, il devint alors vice-président du Groupement national des pensionnés (GNP), puis succéda à Maurice Lebon* comme président du GNP en 1990 au congrès de Strasbourg. À ce titre, il réintégra le secrétariat de la Fédération FO, jusqu’à la fin des années 1990. Il occupa également d’importantes fonctions au sein de l’Union confédérale FO des retraités (UCR FO). À partir de 1990, il siégea à la commission exécutive de l’UCR-FO et, en octobre 2003, il fut élu au bureau de l’URC-FO, à l’occasion de son assemblée générale, au Croisic.

Guy Poucy siégea dans de nombreux organismes statutaires. En 1965, il devint le suppléant de René Porcher* au conseil d’administration de la CCAS, avant de lui succéder comme administrateur titulaire puis d’être vice-président de la CCAS en 1973. Dans le cadre de cette fonction, qu’il exerça jusqu’en 1973, il présida la commission « encadrement ». Il fut également membre du conseil d’orientation de l’IFOREP, de 1972 à 1975, puis de son conseil d’administration jusqu’en 1976. Enfin, il représenta Force ouvrière à la commission nationale de la distribution durant plus de quinze ans et à la Commission supérieure nationale du personnel (CSNP) durant plus de vingt ans.

À partir de 1990, il fut également membre du conseil d’administration de la section française du Centre international de recherches et d’information sur l’économie publique, sociale et coopérative (CIRIEC).

Marié le 24 avril 1954 à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis) avec Gisèle Bouvais, employée de banque, Guy Poucy avait un fils, lui-même agent EDF et militant Force ouvrière. Figure de la Fédération FO, apprécié pour son humeur toujours enjouée, il décéda après une longue maladie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article143060, notice POUCY Guy par Éric Belouet, Michel Dreyfus, version mise en ligne le 16 novembre 2012, dernière modification le 29 septembre 2013.

Par Éric Belouet, Michel Dreyfus

SOURCES : Renseignements fournis par l’interessé (mai 1996). — Lumière et Force, n° 77 (avril-mai 1961), 92 (décembre 1964), 104 (octobre-décembre 1965), 120 (novembre-décembre 1967), 133 (janvier 1970), 150 (janvier 1973), 160 (septembre 1975), 191 (janvier 1982), 216 (novembre 1987). — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 22 avril 1964, — FO Hebdo, 28 juillet 2005. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1961 à 1969. — Notes de Louis Botella et Paul Boulland.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément